Le JNIM revendique l’attaque et publie les photos de centaines de matériels arrachés aux FAMa

Dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 janvier 2020, vers 22 heures des groupes armés terroristes ont pris pour cible le poste FAMa GNM de Dioungani. L’attaque aurait continué jusqu’à 04 heures du matin. Cet acte qui a causé la mort de sept (07) militaires maliens a été revendiqué par le JNIM qui a publié les photos des équipements arrachés aux militaires. Quatre (04) jours après l’attaque de Dioungani, localité située dans le cercle de Koro, région de Mopti, le JNIM qui le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) est l’auteur de cette barbarie.

Quatre (04) jours après l’attaque de Dioungani localité située dans le cercle de Koro, région de Mopti, le JNIM entendu par Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) est l’auteur de cette attaque. AU cours de l’attaque, l’armée malienne a perdu sept (07) de ses éléments et surtout d’importants équipements militaires. Cette organisation terroriste vient de publier les photos de seraient tombés.

Land Cruiser, dix-neuf (19) fusils mitrailleurs, trois (03) pistolets, quatre (04) mitrailleuses lourdes 12,7 (type DShK).

Pour rappel, le poste de Dioungani est tombé entre les mains des Groupes armés terroristes lors de l’accrochage, du 22 au 23 janvier, entre le groupe terroristes GSIM et l’armée malienne a perdu 7 de ses éléments et d’autres portés disparus. Les éléments de Dioungani se seraient repliés à Douna dans la même Commune.

Les FAMa (Forces Armées Maliennes) ont été attaquées à Dioungani par des hommes armés non identifiés […] Les FAMa déplorent un bilan provisoire de six morts et des blessés“, a indiqué l’armée sur son compte Twitter. L’attaque a été imputée aux jihadistes par les autorités du secteur et des habitants finalement a été revendiqué par le GNIM qui exhibe les équipements arrachés au cours du combat. Le renfort FAMa GTIA Éléphant qui a quitté Douentza pour rallier Dioungani afin de secourir les frères d’armes est tombé aussi dans une embuscade tendue par les groupes armés terroristes près de Dangal Boré, le commandant du détachement et un lieutenant seraient tombés.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DES ARTICLES DE VOTRE QUOTIDIEN DANS LA PARUTION DU LUNDI 27 JANVIER 2020

KADOASSO I.

Share:

Leave a reply