A LA UNEACTUALITÉPOLITIQUETOUS LES ARTICLES

ATTAQUES CONTRE L’ARMÉE À MONDORO ET BOULKESSI

L’URD réagit et appelle le régime en place à sortir de son laxisme

Dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 septembre 2019, deux camps de l’Armée malienne à Mondoro et à Boulkessi dans la région de Mopti, non loin de la frontière avec le Burkina Faso, ont été les cibles d’attaques terroristes. Le bilan officiel fait état d’au moins 25 morts, 4 blessés et une soixantaine de portés disparus dans les rangs de l’armée. Beaucoup de matériels de l’armée ont été emportés et/ou endommagés par les assaillants. Officieusement, il semble que c’est plus lourd que ça. Et si on nous disait la vérité sur le bilan humain et matériel ?

DU BILAN DES ATTAQUES

De nombreux citoyens pensent que nos soldats ont encore approvisionné les djihadistes d’armements et se sont fait tuer injustement.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 3 OCTOBRE 2019

Par Daba Balla KEITA

Share:

Leave a reply