A LA UNEACTUALITÉDÉFENSE & SÉCURITÉTOUS LES ARTICLES

ATTAQUES DE BOULKESSI ET DE MONDORO

• La lenteur du renfort dénoncée par les citoyens
• La version des faits, selon le commandement militaire

Les terroristes ont sévi une fois de plus dans notre pays la semaine dernière à Mondoro et Boulkessy. Si à Mondoro on ne déplore aucun mort du côté des militaires maliens en dehors des deux civils, le cas de Boulkessy aura été un véritable massacre. Dans les cas, les populations dénoncent ‘’ une lenteur des renforts ‘’ malgré l’alerte qui aurait été donnée quelque ‘’1 heure de temps’’ avant l’attaque de Mondoro et 2 heures de temps avant ‘’ celle de ‘’ Boulkessy’’. Face à ces commentaires provenant du commun des mortels meurtri par ce énième ‘’affront’’ des terroristes contre les Famas, l’Armée a donné une autre version des faits.

Dans l’annexe de la lettre n°006/Théâtre centre des opérations du 03/10/2019, la situation de prise d’armes communiquée par le poste de Boulkessy à la date du 30 septembre indique la présence de 121 éléments composés de 117 du 33ème Régiment des commandos parachutistes, 02 de la direction du génie militaire et 2 de la Direction Générale de la gendarmerie .

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 7 OCTOBRE 2019

Rassemblé par Mahamane TOURÉ

Share:

Leave a reply