Aller à la barre d’outils
lun. Nov 30th, 2020

L’ASMA TIRE A BOULETS ROUGES SUR MANASSA DANIOKO

Par voie de communiqué, la direction de campagne du parti dirigé par Soumeylou Boubeye Maïga est sortie du silence. Si elle ne se prononçait pas dans les résultats définitifs des dernières élections, la Cour Constitutionnelle fut au centre des conclusions de l’ASMA. Une relecture des textes sur les élections sera à l’ordre du jour avec une dynamique d’ouverture à la classe politique qui pourrait bien conduire ce parti à rejoindre l’opposition d’ici 2023.

Une copie est parvenue à notre rédaction de ce qui semble être un réquisitoire à l’endroit de Manassa Danioko et les 8 sages qui l’accompagnent. C’est lors de sa réunion du 12 mai 2020, tenue à l’espace MAEVA que l’ASMA a procédé à une analyse approfondie et critique du processus au titre des élections législatives de 2020 et de la proclamation des résultats. Ledit communiqué est signé par le Secrétaire Général Issa DIARRA. À l’issue de ces assises, elle a fait les constats suivants :

  • Certains acteurs, non des moindres, se sont fixés comme objectif d’isoler, affaiblir et anéantir notre Parti.
  • Dans ce dessein, toutes sortes d’alliances ont été nouées, même avec des forces résolument engagées dans l’opposition.
  • Malgré tout, notre Parti, pour lequel, c’était l’occasion de vérifier son implantation et de tester sa représentativité, a présenté soixante et trois (63) candidatures dans quarante-cinq (45) circonscriptions électorales.

Dans la veine de (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 19 MAI 2020

BAMOISA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *