A LA UNEENQUETETOUS LES ARTICLESTRANSPORTS ET DE LA MOBILITÉ URBAINE

BRIGADE MOBILE D’INTERVENTION DE LA DOUANE

UNE SAISINE DE 28 BOULETTES DE COCAÏNE DANS LE VENTRE D’UN PASSEUR NIGERIAN

Vendredi 26 juin 2020, les agents de la douane malienne, de la section de la Brigade Mobile d’Intervention ont interpellé à l’entrée de Bamako, en provenance de la Guinée voisine, le nigérian Jude Ezeh de vingt-sept (27) ans qui avait bourré son ventre de drogue pure, depuis Conakry. Les boulettes de cocaïne étaient dans l’estomac du nigérian quand les Douaniers de la Brigade Mobile d’Intervention (BMI) le prenaient en filature.

Le jeune trafiquant Jude Ezeh avait bourré son ventre de vingt-huit (28) boulettes, la pure cocaïne depuis Conakry, pour être livrée au Nigeria. Le commanditaire de la marchandise et son porteur n’ont pas compté sur la vigilance des Douaniers maliens qui détenaient des informations sur ce transport hors du commun. Selon les faits, au bout de soixante-douze (72) heures, les capsules pourraient exploser dans son ventre, conduisant impérativement à sa mort. Jude Ezeh n’avait que 48 heures à son compteur avant d’arriver à destination.

C‘était à la même date du 26 juin, Journée Internationale de Lutte contre l’Abus et le Trafic Illicite de Drogues, qui était célébrée dans le monde entier pour œuvrer contre la consommation de ces produits nuisibles à la santé. N’est-il pas une coïncidence, qu’en ce jour particulier les services des douanes réalisent un grand coup en saisissant 500 grammes de cocaïne pure d’une valeur estimée à plus 50 millions de FCFA.

« Le test réalisé par les services techniques de la douane a révélé que l’intéressé transportait de la cocaïne pure », a affirmé un agent des services qui a précisé que le contrevenant est conscient de la gravité des faits qui lui sont reprochés. Coûte que coûte, (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 29 JUIN 2020

Aïcha CISSÉ

Share:

Leave a reply