A LA UNEÉDUCATION

CALENDRIER DES EXAMENS 2019

DEF du 26 au 28 juin, CAP du 08 au 12 juillet, BT du 15 au 19 juillet, BAC du 22 au 25 juillet

Après plus de 4 mois d’arrêt de travaux,  les écoles ont repris   en début de  cette semaine, suite à un accord  entre le Gouvernement et les Enseignants de l’Education.    Aussi, pour sauver l’année, faut-il qu’il y  ait des  examens de passage en  classe supérieure. C’est dans ce cadre  qu’il nous revient que le département de l’éducation nationale a déjà fixé les dates pour   les différents examens.

Il nous revient  que  l’examen du Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF) se tiendra du 26 au 28 juin, celui du Certificat d’aptitude professionnelle(CAP)  est prévu pour se dérouler du 08 au 12 juillet. Quant aux  examens de  Brevet de  Technicien (BT)  et du  Baccalauréat (BAC), ils  vont respectivement se tenir du 15 au 19 juillet et du 22 au 25 juillet. Seuls  les élèves de certaines écoles  privées qui n’ont pas suivi la grève  partent avantagés à  ces examens. Aussi, pour permettre  aux élèves du public de rattraper le retard,  les cours vont se poursuivre  pendant l’hivernage.

  En clair,  les enseignants  et les élèves vont s’adonner à  des opérations  de  ‘’colmatage’’   en un temps record. C’est d’ailleurs l’inquiétude de plusieurs parents d’élèves.’’ Les élèves étudient difficilement  pendant l’hivernage, certaines écoles n’ont pas d’accès, d’autres se remplissent d’eau  mais nous préférons  ce sacrifices qu’une année blanche’’,   témoigne un parent d’élève. L’évidence en tout cas, que la tentative de sauvetage de l’année scolaire ne sera pas  du tout facile. Si à Bamako les élèves ne vont pas dans les champs, il conviendrait de noter que certains élèves des zones rurales accepteront difficilement d’aller  en classe pendant que  les parents se trouvent dans  les champs. 

Selon certains spécialistes du système éducatif malien, une véritable  refondation de l’école malienne s’impose.’’ Il le faut pour éviter  dans le futur  une nouvelle crise  qui a paralysé tout  un pays pendant   plusieurs mois comme   c’est le cas maintenant’’,  pense le Dr CISSE.

Par Mahamane TOURE

Share:

Leave a reply