A LA UNEAGRICULTURE, ELEVAGE, PECHE, ENVIRONNEMENTOFFICE DU NIGERTOUS LES ARTICLES

CAMPAGNE AGRICOLE 2020-2021 DE L’OFFICE DU NIGER

RENFORCEMENT DE LA REALISATION DE LA SOUVERAINETE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE

Elaboré dans un contexte marqué par l’engagement des plus hautes autorités du pays, le plan de campagne agricole 2020/2021 est, à travers l’octroi à l’agriculture de plus, de 15% du budget national. Le maintien du prix de l’engrais subventionné à 11.000 FCFA le sac de 50 kg, la mise en œuvre d’une politique de subvention des équipements agricoles au bénéfice des exploitants agricoles.

Cependant, sa mise en œuvre pourrait être contrariée par l’insécurité persistante dans la zone Office du Niger, entrainant un sentiment de peur généralisée et une faible mobilité des exploitants agricoles et des agents d’encadrement. La   campagne agricole 2020/2021 a pour objectif global : de renforcer la contribution de l’Office du Niger à la réalisation de la souveraineté alimentaire et nutritionnelle du Mali. Ainsi, pour l’atteindre, un accent majeur doit être mis sur l’accélération du rythme des aménagements, la maintenance des réseaux hydrauliques, l’intensification et la diversification des productions, la mécanisation agricole, la promotion et l’intégration des chaines de valeurs des productions végétales et animales.

Pour cette fois, en matière d’aménagement et de gestion du foncier, les études d’extension porteront sur 14.000 ha des casiers de Soumouni et Diadian et 90 km du 3ème Bief du Fala de Molodo. Les travaux d’extension vont concerner 9.065 hectares (2 548 hectares à M’Béwani, 400 hectares à Molodo Nord, 2.174 hectares à Touraba, 3.050 hectares à Sossé-Sibila, 548 hectares à N’Dilla et 345 hectares à Siengo extension N’Débougou). Les travaux de réhabilitation vont couvrir 3.088 hectares : 900 hectares à Niono (Rétail), 1.488 hectares à Molodo (Partiteur M11-1g à M15) et 700 hectares à Kolongo (K1 Kokry A). Les travaux de cadastrage des parcelles aménagées porteront sur 14.572 ha dans la zone de Kouroumari, 10.211 hectares dans la zone de Molodo, 2.418 hectares dans la zone de Kolongo. Les prévisions de travaux d’immatriculation des terres sont de 26.000 hectares dans le Kouroumari et 495.000 hectares dans le Karéri.

Un montant 6.056.151.815 FCFA, permettra d’améliorer l’efficience du réseau et de fournir un bon service de l’eau aux exploitants agricoles, pour la gestion de l’eau et de maintenance des infrastructures hydrauliques, la réalisation des différentes activités prévues dans le programme annuel d’entretien 2020. Les objectifs de superficies de la campagne agricole 2020/2021 sont de 143.542 hectares (dont 130 699 hectares en saison et 12.843 ha en contre-saison) pour une production attendue de 896.935 tonnes de riz paddy avec un rendement moyen de 6,25 t/ha (dont 6,32 tonnes/hectares en saison d’hivernage et 5,50 t/ha en contre-saison), pour la riziculture.

La superficie totale prévue pour le maraichage est de 13.968,06 ha pour une production attendue de 384.484 tonnes. L’échalote, la spéculation maraichère dominante, sera pratiquée sur 9.921,9 ha pour une production de 329.697,40 tonnes, pour toutes les spéculations confondues. Quant à la culture de diversification, la superficie totale prévue, toutes spéculations confondues, est de 6.785,6 ha pour une production attendue de 116.286,09 tonnes. La pomme de terre va occuper 1.949,83 ha pour une production de 68.244,05 tonnes. La maïsiculture va concerner 2020 hectares pour une production de 11.480 tonnes.

Et pour celle de l’élevage intensif, il est prévu 5.210 têtes en embouche bovine et 10 973 têtes en embouche ovine. En pisciculture, une production de 3 153 tonnes de poissons frais est prévue provenant de l’exploitation de 684 cages flottantes, de 609 étangs piscicoles, de 54 hectares de rizi pisciculture et de 1.759 emprunts. La stratégie d’intervention de l’Office du Niger s’appuie sur le renforcement des capacités des producteurs et de leurs organisations, des agents d’encadrement et des relations de type partenariat public-privé avec tous les acteurs intervenant dans les filières agricoles.

Bamoye KEITA, Directeur Appui au Monde Rural à l’ON

Editorial du bulletin n°24

Share:

Leave a reply