A LA UNEDÉFENSE & SÉCURITÉÉDUCATION

CAMPUS UNIVERSITAIRE DE BAMAKO

  • Une nouvelle  querelle entre clans AEEM  fait un mort
  • La police  à la recherche des armes sur le campus

L’insécurité dans les établissements scolaires et universitaires du Mali  constitue  un véritable handicap  au développement national. En moyenne, c’est 15 incidents majeurs qui se déroulent chaque année   avec leurs lots de morts et de blessés. Dans la journée d’hier jeudi 4 juillet 2019, les forces de l’ordre  sont intervenues sur la colline du savoir lors d’un affrontement entre des différents clans de l’Association des Elèves et Etudiants  du Mali  (AEEM). Selon les recoupements que nous avons effectués, c’est la mise en place d’un responsable de classe au niveau de la Faculté d’Histoire et de Géographie qui est à  l’origine de l’incident. La police   a  saisi plusieurs armes blanches.

Comme d’habitude, toutes les assemblées  générales  des étudiants du Mali  sont dangereuses, du moment où, elles se soldent généralement  par des querelles  faisant des victimes. C’est le cas d’hier jeudi 04 juillet 2019,  lorsqu’à la suite d’une altercation, un étudiant a perdu la vie. Plusieurs autres ont été blessés. C’était  à la faveur d’une assemblée générale de désignation d’un responsable au niveau de  la Faculté d’Histoire et de Géographie.  Cela n’est pas donc étonnant  quand on sait  que les causes des violences  sur le campus sont essentiellement liées à la compétition entre étudiants pour accéder à des ressources financières ou pour gérer ces ressources. 

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 05 JUILLET 2019

PAR MAHAMANE TOURE

Share:

Leave a reply