« SOUMAÏLA CISSE EST UNE GRANDE PERSONNALITE…, LE PAYS A ENCORE BESOIN DE LUI »

Le Chérif de Nioro, Bouillé Haidara silencieux depuis un moment a fait une sortie au sujet de l’actualité du pays. Enlevé par des inconnus depuis le 25 mars dernier, le Chérif a reçu le Collectif pour la libération du Président Soumaïla Cissé qui il a rassuré de la libération du chef de file. Dans l’une de ses récentes prêches, « l’homme de Dieu » a interpelé le Président Ibrahim Boubacar Kéita au sujet des élections législatives.

 Depuis son kidnapping, plusieurs initiatives sont mises en place pour sa libération aussi par le gouvernement que la société civile. C’est ainsi que les membres du Collectif pour la libération du Président Soumaila Cissé, mis en place pour la cause, a rencontré le Chérif Bouillé Haïdara   chez lui, à Nioro du Sahel. L’objectif de cette rencontre était de solliciter ses prières et bénédictions pour obtenir la libération du Président de l’URD dans les meilleurs délais.

Si le Chérif a apprécié la démarche du collectif, il a aussi fait savoir que « Soumaïla Cissé est une grande personnalité » mais aussi « servi le Mali au -dedans comme dehors et le pays a encore besoin de lui ».

 Il a rassuré le collectif qu’il continue des prières et des bénédictions chaque jour pour Soumaïla Cissé malgré le poids de l’âge. Il a aussi laissé entendre qu’il est de cœur avec l’épouse, la famille, ses amis, proches collaborateurs et toutes les personnes de bonne volonté qui sont impliquées dans la libération du Président Soumaïla Cissé.

Très optimiste, le Chérif a indiqué que s’il plaît à Dieu le Président Soumaila Cissé nous reviendra très bientôt et qu’ils se retrouveront très prochainement à Nioro du Sahel. Par ailleurs, Bouillé Haïdara dans l’un de ses prêches, s’est prononcé sur les élections législatives du 29 mars et 19 Avril dernier. Il s’est adressé au Président de la République Ibrahim Boubacar Kéita.

Selon le Chérif, de l’indépendance du Mali à ce jour, il n’a jamais fait la politique jusqu’au jour où l’affaire du code de la Famille a éclatée. « À travers ce dossier   j’ai pris une position politique pour la première fois », dit-il.

C’est à partir de ce code de la famille avec la confusion au sein de ceux qui étaient contre ce projet surtout au niveau du Haut Conseil Islamique que le Chérif avait pris la responsabilité de porter son choix sur Ibrahim Boubacar Keïta.

« J’avais beaucoup d’estime pour lui et convaincu qu’il était l’homme de la situation. Alpha Oumar Konaré avait changé deux fois de suite de premier Ministre sans succès, mais avec Ibrahim Boubacar Keïta, la situation s’est apaisée. Le président Alpha Oumar Konaré a ainsi pu achever son premier mandat et entamer un second. Ce n’est que vers la fin du dernier quinquennat qu’il s’est séparé de lui. »

IBK, (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 18 MAI 2020

KADOASSO.I

Share:

Leave a reply