LA QUESTURE OU LA COMMISSION FINANCE ?

Le mythique élu de la Commune I, Wali Diawara, reprend le macaron pour un 3ème mandat. Il a pourtant été au cœur du système financier parlementaire, depuis plus d’une décennie. Seulement, où ira-t-il alors que les postes où il peut apporter beaucoup s’avèrent vacants ?

Parler de Wali Diawara vient à évoquer la Commune I. L’éternel parlementaire est tellement visible dans sa circonscription que même quand il n’est pas élu, on le croit toujours. Au sortir des élections législatives de 2020, le patron de la section I de l’Alliance pour la Démocratie au Mali-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADEMA-PASJ) est bien là avec le macaron.

Vu son expérience et ses contributions aux questions financières et budgétaires de l’Hémicycle, il est évident qu’il ne sortira pas bredouille. Plusieurs postes sont disponibles pour celui qui fut le comptable en chef de la Pharmacie Populaire du Mali (PPM) plus d’une décennie avec le Parlement.

Lors de son dernier mandat (1997-2012), l’honorable Wali Diawara était aux commandes de la Commission finances. Poste où il eut pour successeur le député sortant de Ségou en la personne de Abidine Koumaré. Sauf qu’il ne faut pas oublier que le Secrétaire général de la ruche à Korofina et environs servait toujours à l’hémicycle. Plus précisément dans l’administration parlementaire, où il avait les responsabilités de conseillers aux questions financières du président de l’Assemblée Nationale. C’est dire que le député réélu en Commune I pour un troisième bail connaît mieux que quiconque les rouages des questions financières à Bagadadji.

L’avènement de la (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 14 MAI 2020

BAMOÏSA

Share:

Leave a reply