A LA UNEDÉFENSE & SÉCURITÉSOCIETE

CONVOQUÉ PAR LE CONSEIL DE SÉCURITE DE L’ONU SOUMEYLOU BOUBEYE MAÏGA DOIT S’EXPLIQUER SUR :

-Les massacres de Koulogon , Dioura et Ogossagou

– La crise multidimensionnelle qui sévit au Mali

Le Premier Ministre, Soumeylou Boubèye Maïga séjourne depuis mardi au pays de l’Oncle Sam. Cette visite de 4 jours (du 26 au 29 mars) se situe dans le cadre de la dernière visite du Conseil de Sécurité de l’ONU dans le Sahel à l’issue de laquelle le Chef du gouvernement malien a été invité aux USA. Contrairement à ce qui se dit ça et là concernant cette visite, le PM est invité à s’expliquer devant les membres du Conseil de Sécurité sur un certain nombre de sujets. Il s’agit entre autres de la multiplication des massacres. Notamment celles de Koulogon Peul, Dioura, Ogossagou… Mais il sera aussi écouté sur l’incessante crise qui secoue le secteur de l’éducation et les différents fronts sociaux en ébullition dans le pays.                                                                                                                                             

Depuis trois (3) jours, le Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga est en visite de travail aux USA. Selon l’agenda rendu officiel, le Premier Ministre devra rencontrer à Washington des parlementaires et divers responsables du Gouvernement américain dont la sous-secrétaire d’État par intérim à la Défense, Mme Kathryn Wheelbarger, chargée des Affaires sécuritaires et internationales, le secrétaire d’Etat adjoint, J. Sullivan, le sous-secrétaire en charge des Affaires africaines, l’ambassadeur Tibor Nagy.                                                       

Dans la capitale fédérale américaine, New York, Soumeylou Boubèye Maïga compte aussi renforcer  avec  les premiers responsables du Fond monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, (BM) respectivement, Mme Christine Lagarde et Mme Kristalina Georgiéva, intérimaire à la tête de la Banque Mondiale, la coopération avec les institutions de Bretton Woods.

Certes, cet agenda chargé du PM reste une volonté et l’occasion pour lui de rencontrer les différents partenaires engagés aux côtés du Mali pour échanger sur la situation actuelle du pays, volet par volet. Mais sauf que cette visite avec les motifs énumérés dans l’agenda officiel ne sont qu’une partie visible de l’iceberg révélée aux Maliens.

En effet,(…)

Article entier disponible dans la parution du 28 MARS 2019

PAR KADOASSO I.

Share:

Leave a reply