Aller à la barre d’outils
lun. Sep 28th, 2020

COUP DE TONNERRE DANS L’AFFAIRE DE L’AVION PRÉSIDENTIEL ET DES EQUIPEMENTS MILITAIRES

-Le mandat de dépôt contre Mahamadou Camara annulé par la Chambre d’Accusation de la Cour d’Appel  

-Me Malick Coulibaly et Mamadou Kassogué ont-ils déçu le peuple ?

Dans le cadre de la lutte contre la corruption et la délinquance financière dans notre pays, l’arrestation de l’ex-Directeur de Cabinet du Président IBK, Mahamadou Camara, dans l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel et des équipements militaires, avait suscité un vrai espoir au sein de l’opinion. Arrêté le vendredi 27 Mars 2020, le peuple malien a été déçu par sa libération, hier mardi 21 Avril 2020. Me Malick Coulibaly et Mamadou Kassogué peuvent-ils encore foncer dans cette lutte ?

Faut-il le rappeler, c’est par requête-mémoire aux fins d’annulation d’actes de procédure que les avocats de Mahamadou Camara ont saisi les présidents et conseillers composant la chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Bamako, en date du 30 Mars 2020, soit trois jours après l’arrestation de l’accusé. Ils demandaient de déclarer nulles et de nul effet les poursuites et inculpations posées contre les messieurs Mahamadou Camara et Nouhoum Kouma par le parquet d’instance et le juge d’instruction du 9ème cabinet d’instruction spécialisé du Pôle Economique et Financier de Bamako ; en conséquence, prononcer la nullité de toute la procédure suivie à leur encontre ; ordonner la mise en liberté immédiate de monsieur Mahamadou Camara et de monsieur Nouhoum Kouma. Les avocats ont été suivis dans leur démarche. C’est ce qui fait que le mandat de dépôt contre l’ex-Directeur de Cabinet du Président IBK, Mahamadou Camara a été annulé et sa mise en liberté a été ordonnée par la chambre d’accusation. Des sources confirment qu’il a rejoint sa famille. 

Ce qui est sûr et certain, les uns et les autres n’ont plus confiance à la suite réservée à la lutte contre la corruption et la délinquance financière au Mali. Si les autres Présidents de l’ère démocratique ont lamentablement échoué dans ce combat, le Président IBK est-il déjà à bout de souffle ? Quand même le désespoir commence à se lire sur le visage de ceux qui aspirent à une vraie lutte contre la délinquance financière dans notre pays.  Si l’avènement du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Me Malick Coulibaly et du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III du District de Bamako, chargé du Pôle Economique et Financier de Bamako, Mamoudou Kassogué avait été un ouf de soulagement pour le peuple victime de la corruption et de la délinquance financière, malheureusement cet espoir commence à s’enliser avec la libération de l’ex-Directeur de Cabinet du Président IBK, Mahamadou Camara. C’est ce qui (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 22 AVRIL 2020

Tougouna A. TRAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *