A LA UNEACTUALITÉÉDUCATIONTOUS LES ARTICLES

CRISE SCOLAIRE ET ANNÉE BLANCHE EN VUE

Les enseignants en grève de 20 jours à partir d’aujourd’hui!

C’est officiel, après moult tractations les syndicats de Éducation signataires du 16 Octobre 2016 ont annoncés leur départ en grève, à partir de ce lundi 17 février 2020 et ce jusqu’au 13 mars, soit pour une durée de vingt (20) jours !

Après un long bras de fer entre les syndicats de l’Éducation signataires du 16 octobre 2016 et le gouvernement, aucun dénouement heureux n’a été trouvé. Suite à sa tentative de faire embaucher 15.000 enseignants de substitutions, le gouvernement s’est vu heurté à une solidarité entre enseignants grévistes et jeunes sortant des Instituts de Formation des Maîtres (IFM). Toujours en est-il qu’entre temps, des pourparlers à travers une se sont tenus, les 12, 14,15 et 16 février, entre les syndicats et le gouvernement. Quatre (04) jours durant, ce fut un bras de fer entre les syndicats et le gouvernement toujours au tour de l’article 39 de la loi N°2018-007 du 16 janvier 2018 qui stipule que: «Toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général des fonctionnaires s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement fondamental, secondaire, de l’Éducation préscolaire et spéciale».

Loi dont Le gouvernement rejette l’application car selon eux engendrerai une incidence financière de 58 milliards de FCFA; incidence non supportable par les finances de l’État à cause de la situation sécuritaire et économique que nous vivons actuellement. Sur cette base, le gouvernement aurait proposé aux syndicats non pas d’aligner leurs salaires sur ceux des fonctionnaires, mais de combler temporairement la brèche en accordant à la catégorie A: – l’indice plafond 1.100 pour compter du 1er janvier 2020 et, – l’indice plafond 1.200 pour compte du 1er janvier 2020. Proposition rejetée par les syndicats qui estiment que les raisons avancées par le gouvernement ne sont pas assez viables. Et pour cause il a été demandé en retour au gouvernement de d’accorder aux enseignants: – au moins trois mois de salaires au titre de l’année 2019; – d’accorder l’indice plafond 1.100, en 2020 et l’indice plafond 1.200, en 2021; – de discuter, en 2021, de la prise en charge de l’article 39 dans le temps. Proposition qui en retour a aussi rejeté par le gouvernement car, cette dernière engendrerai une incidence financière de plus de 89 milliards de FCFA, donc largement supérieure à celle de l’article 39. Les deux (02) parties ne voulant faire aucun compromis, et malgré les…

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 17 FÉVRIER 2020

Demba KONTÉ

Share:

Leave a reply