Aller à la barre d’outils
jeu. Août 6th, 2020

CRISE SOCIO-POLITIQUE

« Qu’on laisse IBK finir son mandat ! Tous ses anciens ministres et alliés partis au M5 devraient avoir honte », dixit Djénéba N’Diaye, ancienne candidate à Koulouba 2018.

Muette depuis le début des hostilités, celle qu’on appelle Djébou est sortie du silence. Si elle est frustrée du report de la marche de la Convergence des Forces Républicaines (CFR), elle prévient l’Imam Mahmoud Dicko afin de ne pas être l’otage des politiciens avec qui elle a siégé à l’Alliance Ensemble Pour le Mali (EPM). Occasion pour celle qui se fait appeler Djébou de donner son avis sur le Gouvernement d’Union en gestation.

Face à la presse et diffuseurs des réseaux sociaux, ancienne candidate, Mme Djénéba N’Diaye, a passé en boucle l’actualité. D’emblée, elle a réaffirmé son soutien à Ibrahim Boubacar Kéita, indiquant aller avec lui jusqu’au bout de son mandat, en 2023. Par contre, elle a déploré l’annulation de la marche de la Convergence des Forces Républicaines (CFR) dont elle était partie prenante.

« Si le report peut s’avérer utile pour atténuer les tensions, il fallait quand même montrer à Ibrahim Boubacar Kéita le soutien du peuple afin que le monde entier soit situé sur la réalité du contexte. Cette marche était la tribune indiquée pour s’exprimer », a-t-elle lancé surexcitée.

Si le Mali importe à tous, il faudrait se donner la main et éviter les débats de personne, selon Djébou. Estimant que les défis du moment ne datent pas de maintenant et qu’Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumani Touré (ATT) ou Professeur Dioncounda Traoré ont pu arriver au terme de leur mandat, elle plaide pareil pour le Président IBK en ces termes :

« Qu’on laisse Ibrahim Boubacar Kéita finir son mandat ! Je fus celle qui lui a tendu la main, en 2018 et ceux qui le combattent devraient en faire autant en acceptant sa main tendue. Tous ses anciens ministres et alliés partis au Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) devraient avoir honte. Je ne pouvais nullement imaginer que Niankoro dit Yeah Samaké, Modibo Koné ou Jeamille Bittar allaient le poignarder dans le dos. Qui ne se souvient pas des pas de danse de Mr Jeamille quand IBK fut proclamé vainqueur ?».

La présidente de (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 29 JUIN 2020

BAMOÏSA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *