A LA UNEDÉFENSE & SÉCURITÉSOCIETE

DAN NAN AMBASSAGOU ANNONCE DES PATROUILLES DE SÉCURISATION DES POPULATIONS

Une preuve de l’absence notoire de l’Etat au centre du pays

La période d’hivernage s’annonce et les violences sur les parcelles et le bétail reprennent droit de cité. Annoncé dissout par le gouvernement après les massacres d’Ogossagou, le mouvement d’autodéfense Dan Nan Ambassagou vient d’annoncer par un communiqué que ses éléments reprendront les patrouilles dans certaines zones de la région de Mopti pour sécuriser les populations. De quoi s’interroger.

Dans un communiqué publié le 26 mai 2019, le mouvement d’autodéfense Dan Nan Ambassagou au Pays Dogon a fait savoir à l’opinion nationale et internationale la situation qui prévaut dans les zones inondées (Djenné, Ténenkou, Youwarou et Mopti) et exondées (Bandiagara, Bankass, Koro et Douentza) de la région de Mopti. Selon ce communiqué, à l’approche de la période hivernale, l’insécurité refait surface. Et face à la recrudescence des violences dans ces zones,

« les éléments du mouvement Dan Nan Ambassagou de ces zones se sont réunis le Dimanche 26 Mai 2019 au pays dogon. A l’issue de cette rencontre, les participants ont décidé de sécuriser les populations de ces zones en organisant des patrouilles pour mettre hors d’état de nuire, les bandits qui tenteront de s’attaquer à ces paisibles citoyens ».

Dans le même temps, rappelle le communiqué, « le mouvement d’auto-défense Dan Nan Ambassagou au Pays Dogon, reste toujours dans la logique de soutenir le gouvernement à stabiliser et sécuriser le pays dogon ».

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 29 MAI 2019

PAR KADOASSO I

Share:

Leave a reply