A LA UNERELIGIONTOUS LES ARTICLES

DÉCLARATION DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE ET DES CONFESSIONS RELIGIEUSES SUR LA MARCHE D’AUJOURD’HUI

« NOUS DEMANDONS A TOUTES LES MALIENNES ET À TOUS LES MALIENS DE METTRE LE MALI AU-DESSUS DES AMBITIONS ET DÉSIRS PERSONNELS »

C’est à travers une déclaration solennelle que les confessions religieuses et organisations de la société civile se sont prononcées sur la situation sociopolitique du Mali. C’était hier jeudi 4 juin 2020, au Mémorial Modibo Kéita. Selon la déclaration solennelle des confessionnelles religieuses et des organisations de la société civile sur la situation sociopolitique du Mali, elles ont préféré se rassembler autour de l’essentiel, qui est l’apaisement et la stabilité du grand Mali.

Cette déclaration fait suite à une rencontre sous le leadership du président du Haut Conseil Islamique (HCI), As Seïd Chérif Ousmane Madani Haïdara, assisté par des leaders des églises évangéliques et catholiques, de la communauté musulmane, ainsi que des représentants de la société civile, dont des organisations féminines.

Face à la situation critique que traverse notre pays, ils ont déclaré  : «considérant  les multiples défis auxquels le pays est confronté, depuis un certain temps, notamment la situation sécuritaire, les conflits communautaires, la crise scolaire, exacerbés par la pandémie du Coronavirus; considérant les menaces multiformes qui planent sur notre pays; regrettant que le traitement fait des résultats des dernières élections législatives a contribué à la détérioration du climat politique; convaincus que le respect de la Constitution est un gage de stabilité qui garantit la liberté d’expression et de manifestation dans le respect de la loi; convaincus également que le Mali est et reste notre bien commun à préserver et à renforcer».

Selon ladite déclaration, ils ont évoqué : «la satisfaction des besoins fondamentaux du citoyen fait partie des grandes missions régaliennes de l’État, notamment la protection des personnes et de leurs biens, le droit à l’éducation, à la santé et à la justice ».

Aussi, ils ont salué: «toute initiative contribuant à l’apaisement du climat social »; insisté sur le respect du vote du peuple malien, au travers, entre autres : de l’exigence de transparence dans les élections qui sont et demeurent un pan important dans l’avènement et le renforcement de la démocratie; invité les Maliennes et les Maliens, de l’intérieur comme de l’extérieur, à l’attachement à la Constitution et au respect de nos valeurs sociétales qui considèrent comme cardinales les vertus du dialogue. Pour clore leur déclaration, ils ont demandé à toutes les Maliennes et à tous les Maliens, de mettre le Mali au- dessus des ambitions et désirs personnels.

Aïcha CISSÉ

Share:

Leave a reply