A LA UNEACTUALITÉGRÉVESYNDICATTOUS LES ARTICLES

DÉPÔT D’UN PRÉAVIS DE GRÈVE DE 72 HEURES PAR LE SYNACOR

Les chauffeurs routiers menacent de paralyser le pays, de Kayes à Taoudéni dans 2 semaines

Le Syndicat National des Chauffeurs et Conducteurs Routiers du Mali (SYNACOR-Mali) est en colère.

Les membres du bureau du comité syndical ainsi que les représentants des régions ont pris d’assaut la maison de la presse, hier jeudi 30 janvier 2020, pour le faire savoir au peuple ma- lien. Vingt-quatre (24) heures avant la présente séance d’information que le SYNACOR a organisée, le syndicat a déposé un préavis de grève de 72 heures à partir du 19 février prochain.

Le Syndicat National des Chauffeurs et Conducteurs Routiers du Mali (SYNACOR) qui bénéficie du soutien de l’Union des Conducteurs de l’Afrique de l’Ouest (UCAO), ainsi que celui des chauffeurs de la Mauritanie dans cette lutte a huit (08) points de revendications dans son cahier de doléances. Les différents points sont regroupés dans un idéal sinon, un projet dénommé ‘’Yèlèma 2020’’. El Hadj Moctar DABO, le Secrétaire général du SYNACOR et les membres de son bureau étaient au présidium de la cérémonie qui a noté aussi la participation des représentants de certaines structures, et associations partenaires.

Les chauffeurs estiment que comme tout bon Malien, ils participent au développement du pays. Ainsi pour l’amélioration de leurs conditions de travail , ils se sont beaucoup activités sauf que ‘’rien ne bouge‘’, a indiqué leur Porte parle, M. Bocoum. C’est dans ce contexte que le SYNACOR a mis en place un projet dénommé ‘’Yèlèma 2020’’ ou ”le changement, en 2020”. Concrètement, les chauffeurs estiment qu’ils ne peuvent plus continuer de travail dans des conditions d’insécurité sociale et que le changement doit s’effectuer, en 2020. Raison pour laquelle, dans leur cahier de doléances, ils revendiquent l’application de la…

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 31 JANVIER 2020

Mahamane TOURÉ

Share:

Leave a reply