A LA UNEL'INFO EN CONTINUTOUS LES ARTICLES

DISCOURS TRÈS CONTROVERSÉ DU REPRÉSENTANT DE LA MINUSMA A KIDAL

Christophe Sivillon, serait-il victime des écrits d’un stagiaire ?

L’ONU, après l’expulsion d’un représentant de la Minusma à Kidal au mali, essayent depuis lors de comprendre ce qui a amené les autorités de Bamako à expulser Christophe Sivillon, le chef du bureau local de la Minusma.

Lors du congrès du MNLA, mouvement indépendantiste et membre de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), à Kidal, ville malienne sous contrôle des ex-rebelles, le chef du bureau local de la Minusma, Christophe Sivillon, avait pris la parole. Dans son allocution, en citant les invités, le diplomate onusien avait notamment parlé « de délégation venue du Mali et de l’étranger ». De nombreux Maliens avaient estimé que ces propos laissaient penser que Kidal n’était pas une ville malienne. Et qu’il s’agissait d’une prime aux visées indépendantistes. Ces propos ont donc poussé Bamako à déclarer persona non grata le diplomate.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 13 DÉCEMBRE 2019

Par KADOASSO I.

Share:

Leave a reply