Aller à la barre d’outils
mer. Oct 21st, 2020

DR FANTA SIBY, MINISTRE DE LA SANTE ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL

’EN SE LAVANT LES MAINS AU SAVON, ON RÉDUIT LA CHARGE MICROBIENNE DE PLUS DE 90%’’

Le Mali a célébré hier, jeudi 15 octobre 2020, la Journée Mondiale du Lavage des Mains au Savon, sous le thème : « L’hygiène des mains pour Tous », au Centre International de Conférence de Bamako (CICB). Elle s’est déroulée sous la présidence du ministre de la Santé et du Développement Social, Dr Fanta Siby, en présence de beaucoup de personnalités.

Cette célébration a été marquée par des prestations d’artistes ; la démonstration de la technique du lavage des mains au savon par le ministre de la Santé et du Développement Social ; la remise des dispositifs de lavage des mains et des savons à des écoles ; la remise de cadeaux à trois Centres de Santé Communautaires (CSCom) lauréats ; le lancement de la caravane de sensibilisation.

La représentante de l’UNICEF, Dr Macoura Oulare a rappelé que le thème met l’accent sur la nécessité de faire de l’hygiène des mains une réalité quotidienne. Elle a insisté sur des efforts dans le respect des mesures -barrières pour sauver des vies contre le Covid-19. La représentante de l’UNICEF pense que « le lavage des mains au savon est un geste simple et efficace contre les maladies diarrhéiques, respiratoires ». Elle a rassuré que l’UNICEF est prête à accompagner le Ministère de la Santé et du Développement Social et la Direction Nationale de la Santé (DNS) pour la mise en place et le fonctionnement d’un comité de pilotage du secteur. Tout de même, elle a rassuré de la disponibilité de l’UNICEF à accompagner le Gouvernement dans toute action de promotion de la santé et du suivi des enfants.

« LA JOURNEE MONDIALE DU LAVAGE DES MAINS AU SAVON est la journée de plaidoyer consacrée à la promotion du lavage des mains au savon et à la sensibilisation sur l’importance de cette pratique en tant que moyen efficace et abordable de prévenir les maladies et de sauver des vies. Il permet de prévenir entre autres : la maladie à virus Ebola, les diarrhées, les maladies respiratoires, le trachome, certaines maladies de la peau. Dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, le lavage des mains au savon s’est vu accordé une importance supplémentaire du fait qu’il est au centre des mesures barrières dans le cadre de la prévention de cette infection, non seulement au niveau communautaire mais aussi en milieu de soins »,

a précisé le représentant de l’OMS, M. Jean Baptiste. Le ministre de la Santé et du Développement Social, Dr Fanta Siby a mentionné que

« selon l’annuaire statistique 2019 du Système Local d’Information Sanitaire (SLIS), il a été enregistré 312 027 cas de diarrhées et la tranche d’âge de moins de 5 ans est la plus touchée avec 192 472des cas, soit 61.68%. Selon la même source, il a été enregistré 963 142 cas d’infections respiratoires aiguës. La tranche d’âge de moins de 5 ans est la plus touchée avec 474 166 des cas, soit plus de 49,23%. Ces résultats prouvent à suffisance la nécessité de renforcer les actions de façon efficace et vigoureuse afin de mieux prévenir ces maladies ».  Selon elle, « en se lavant les mains au savon, on réduit la charge microbienne de plus de 90 % d’où toute son importance dans la prévention des maladies infectieuses telles que les infections de la peau, certaines infections bactériennes, virales et parasitaires, les fièvres hémorragiques comme la maladie à virus Ebola, la grippe, la poliomyélite, le trachome et les infections respiratoires aiguës ».

Tougouna A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *