lun. Mar 8th, 2021

ÉLIGIBILITÉ AUX FUTURES ÉLECTIONS

LA QUESTION DES DIPLÔMES REFAIT SURFACE, LE REFERENDUM ATTENDU POUR TRANCHER

A Bamako, le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a organisé, du lundi 25 au mercredi 27 janvier dernier, un Atelier d’échanges avec les acteurs politiques et les Organisations de la Société Civile (OSC). L’objectif était d’échanger sur l’élaboration d’un plan d’action sur la relecture des textes régissant les lois électorales, la Charte des partis politiques et la loi organique. Des indiscrétions signalent que la question des diplômes obtenus par les candidats a été abordée sur la loi organique qui doit pencher sur les conditions d’éligibilité et de l’inéligibilité des futurs dirigeants politiques du Mali.

L’une des missions principales de la Transition est d’apporter des réformes politiques et institutionnelles dans notre pays. Un plan d’action pour la relecture de la loi électorale, de la charte des partis politiques et de la loi organique a été initié par le Gouvernement de la Transition.

À cet effet, un atelier de trois (03) jours a été organisé à Bamako, du lundi 25 au mercredi 27 janvier dernier, par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation.

L’évènement selon nos informations  a réuni les représentants des   partis politiques et soixante-dix-huit (78) Organisations de la Société Civile (OSC)   ainsi que les experts du département de tutelle. Les participants avaient (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MARDI 09 FÉVRIER 2021

DEMBA KONTÉ – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *