Aller à la barre d’outils
dim. Jan 17th, 2021

ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE

LES PREVISIONS DU MINISTERE DE LA CULTURE DEJOUEES 

Les restrictions qui viennent de tomber mettent à mal le monde de la culture. Une pause frustrante pour les acteurs du milieu ainsi que la famille des artistes qui ne sera pas au rendez-vous des fins d’année. 

L’arrivée du covid avait conduit à une éventuelle fermeture des lieux de célébration , espace culturels et stades en début d’année. Si à l’époque , l’arène de la culture a eu du mal à partir dans ce sens , elle sera la plus touchée de tous. Le CICB et le palais Amadou Hampathé Bâ furent fermés durant la période du confinement et même après.  

Une polémique avait pris forme avec le promoteur du festival BAMA’ART pour que soit ouverts ces espaces pourvoyeurs d’emplois. 

Sauf que la montée en force du covid 19 depuis Novembre a tout déjoué. La seconde vague conduira à l’état d’urgence qui a prévu la fermeture des espaces musicaux et culturels. Une limitation de mobilisation qui montre bien que la ministre de la culture Kadiatou Konaré sera bousculée par les décisions gouvernementales préventives.  

Sa chance , c’est qu’elles s’étendent au 4 janvier. Autrement dit , après le nouvel an , les activités sont censées reprendre s’il n’y a pas prolongation. Il est clair que la fin d’une année restera sobre sans entrées d’argent pour le département. La limitation des rassemblements à 50 personnes, prévue sur une période de 10 jours de restrictions fait que des endroits comme le CICB ou le Palais de la culture perdent beaucoup.  

Assez d’affiches étaient au rendez-vous : les concerts de Dr Keb , Hawa Bah , le réveillon d’Abdoulaye Diabaté ou celui d’Oumou Sangaré. S’il est vrai que son hôtel est en rénovation, la diva sera à Abidjan le 26 Décembre où elle recevra un prix d’honneur. Autrement dit , elle échappera à l’état d’urgence. N’oublions pas que BAMA’ART prévu du vendredi 1er  au dimanche 3 janvier est ajourné pour le mois d’après.  

Pourtant les activités du secteur de Kadiatou Konaré permettent aussi au département des sports d’en profiter. Nul n’ignore que le palais des sports est de plus en plus prisé alors que les stades Omnisports et 26 Mars restent des cibles de plusieurs sommités ou entités religieuses. C’est dire que d’autres départements subissent les affres du covid quand celui de la culture est à l’arrêt.  

Vu la ténacité de la ministre, l’optimisme reste de garde. Celle qui fut désigné ministre de la 1ère semaine de Décembre par le BAROMÈTRE avait initié assez d’atelier. Ils portaient sur la relance du secteur culturel et touristique autour de thématiques permettant d’identifier des actions concrètes. Il ne va s’en dire que puisqu’il faudra désormais faire avec la pandémie , Kadiatou Konaré ira sur sa lancée en 2021 , une fois les restrictions du covid levées pour que la culture reprenne ses droits ! 

BAMOISA – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *