jeu. Jan 28th, 2021

FACE A L’INCAPACITÉ DES AUTORITÉS A PRENDRE DES MESURES FORTES CONTRE LA COVID-19

L’HÔPITAL GABRIEL TOURE TENTE DE SE METTRE A L’ABRI

Lors du Conseil Supérieur de la Défense Nationale présidé par le Président de la Transition, Bah N’Daw, concernant l’épidémie de la maladie à Coronavirus,  les mesures prises ne sont pas à la hauteur au mal. Donc c’est le sauve –qui- peut. C’est ce que l’Hôpital Gabriel Touré a compris.  

Ces derniers temps, l’épidémie de la maladie à Coronavirus ne cesse de prendre de l’ampleur. Cette situation préoccupe le monde entier. Chaque Etat est en train de prendre des mesures draconiennes en vue de faire face à ce mal. C’est ce que le peuple malien attendait des plus hautes autorités de la Transition.  Lors de ce Conseil Supérieur de la Défense Nationale, les uns et les autres s’attendaient à des mesures fortes comme : la fermeture des écoles publiques, privées et confessionnelles y compris les medersas ; la suspension jusqu’à nouvel ordre, de tous les regroupements publics y compris les ateliers, les colloques, les séminaires, les meetings populaires ;  l’interdiction jusqu’à nouvel (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU JEUDI 1O DÉCEMBRE 2020

Tougouna A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *