Aller à la barre d’outils
jeu. Août 6th, 2020

FIN DU BLOCUS DE LA ROUTE BAMAKO/KAYES

«J’ai agi, car la Sûreté de l’État était menacée», dixit le Général Moussa Diawara, Directeur de la SE

Débuté le vendredi, 23 août 2019, à 00 heure, le blocus de la Route Nationale (RN°3), reliant Diboli (frontière sénégalaise) à Bamako, en passant par Kayes, Diéma, Didiéni, Kolokani et Kati, a pris fin, le mardi, 27 août, après cinq (05) jours d’interruption de tout trafic sur l’axe. Après l’échec du Gouverne- ment, à travers le Premier ministre, Boubou Cissé qui a rencontré une délégation des manifestants, à la Primature, le lundi, 26 août; il a fallu l’entrée en jeu de l’envoyé spécial du Président de la Répu- blique, le Général Moussa DIAWARA, Directeur de la Sécurité d’État (SE), qui est allé à Kati nuitam- ment, le mardi 27 août, à la rencontre des manifes- tants, pour que le blocus soit levé. Avec quel argu- ment, le chef de la SE a pu convaincre les manifes- tants ? Pourquoi Boubou a échoué ?

5 JOURS DE BLOCUS DE DIBOLY À KATI

Dans le cadre de la re- cherche d’une solution à la situation de blocage de la route BamakoKayes, le Premier ministre, Boubou Cissé, a rencontré les jeunes de Kati, le lundi, 26 août 2019

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 29 AOÛT 2019

Par Daba Balla KEITA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *