A LA UNEACTUALITÉDÉFENSE & SÉCURITÉTOUS LES ARTICLES

FIN DU BLOCUS DE LA ROUTE BAMAKO/KAYES

«J’ai agi, car la Sûreté de l’État était menacée», dixit le Général Moussa Diawara, Directeur de la SE

Débuté le vendredi, 23 août 2019, à 00 heure, le blocus de la Route Nationale (RN°3), reliant Diboli (frontière sénégalaise) à Bamako, en passant par Kayes, Diéma, Didiéni, Kolokani et Kati, a pris fin, le mardi, 27 août, après cinq (05) jours d’interruption de tout trafic sur l’axe. Après l’échec du Gouverne- ment, à travers le Premier ministre, Boubou Cissé qui a rencontré une délégation des manifestants, à la Primature, le lundi, 26 août; il a fallu l’entrée en jeu de l’envoyé spécial du Président de la Répu- blique, le Général Moussa DIAWARA, Directeur de la Sécurité d’État (SE), qui est allé à Kati nuitam- ment, le mardi 27 août, à la rencontre des manifes- tants, pour que le blocus soit levé. Avec quel argu- ment, le chef de la SE a pu convaincre les manifes- tants ? Pourquoi Boubou a échoué ?

5 JOURS DE BLOCUS DE DIBOLY À KATI

Dans le cadre de la re- cherche d’une solution à la situation de blocage de la route BamakoKayes, le Premier ministre, Boubou Cissé, a rencontré les jeunes de Kati, le lundi, 26 août 2019

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 29 AOÛT 2019

Par Daba Balla KEITA

Share:

Leave a reply