Aller à la barre d’outils
lun. Sep 28th, 2020

FONDS SPECIAL CONCOURS COVID 19

OU SONT PASSÉS LES MILLIARDS RÉCOLTÉS ?

La Pandémie de coronavirus qui secoue notre pays depuis le mois de Mars dernier semble s’être atténuée. On compte quand même à nos jours près de 2543 cas positifs dont un total de 124 décès selon le communique de l’Institut National de Santé publique (INSP) publié en date du mardi 04 Août 2020. Il n’est un secret pour personne que cette pandémie a eu des effets dévastateurs sur notre économie qui, nous le savons, était déjà en piteux état.

Dans l’optique de contribuer financièrement aux dépenses de l’Etat pour lutter contre la Covid 19 un compte spécial concours a été ouvert à la Banque Malienne de Solidarité (BMS SA), afin d’inciter toute personne de bonne volonté à verser un montant forfaitaire sur ledit compte. Lancé le 30 mars dernier, ce compte a été alimenté par plusieurs opérateurs économiques, contribuables maliens comme étrangers et partenaires techniques et financiers.  Hébergé sous le Numéro de compte ML102 01001 0575 9080 3001-39 le montant total des dons s’élevait à la somme de 4 501 980 242  (Quatre milliards cinq cent un millions neuf cent quatre-vingt mille deux cent quarante-deux) FCFA  a la date du 09 juin 2020 selon le rapport quotidien officiel de la primature. Report qui n’est plus effectué depuis cette date.

Afin qu’une gestion adéquate soit faite de ces milliards, un comité de gestion du « Fonds de concours pour la lutte contre le Covid-19 » a été créé le 14 mai 2020, auprès du ministre chargé de l’Économie et des Finances ; soit deux semaines après sa mise en place. Ce comité de gestion est présidé par le secrétaire général du ministère de l’Économie et des Finances qui est assisté par :
– le Directeur National du Trésor et de la Comptabilité Publique ;
– le Directeur Général des Marchés Publics et des Délégations de Service Public ;
– trois (3) représentants du ministère de la Santé et des Affaires Sociales ;
– le Président du Conseil National du Patronat du Mali ou son représentant ;
– le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali ou son représentant ;
– le Président du Conseil National de la Société Civile ou son représentant.

Malgré cela, À ce jour aucune information n’est disponible sur le montant exact disponible dans le compte ni sur ce que devient ledit fonds. Nous avons tenté d’obtenir des informations auprès de la primature en vain. Tout comme les 6 milliards mis à disposition par le président de la république pour faire face à l’épidémie, aucune information n’a été donné quant à l’utilisation ou pas de ces montants faramineux. Plusieurs sommes devaient être alloués aux différents secteurs pour contrer la crise, et à nos jours il semblerait que rien n’est été fait. Cerise sur le gâteau, les tests contre la covid 19 censés être pris en charge par ces fonds sont payant à raison de 35 000 francs CFA par personne à l’arrivée de l’Aéroport Bamako-Sénou, pour ceux qui n’en n’ont pas fait au préalable.

LE SECTEUR PRIVÉ ENCORE UNE FOIS LAISSÉ POUR COMPTE

Il n’est un secret pour personne que le secteur privé malgré l’existence d’un ministère fantôme qui lui ai dédié, est laissé pour compte au point de voir plusieurs entreprises mettre la clef sous la porte et licencier des centaines de salariés. Les répercussions du covid 19 sont catastrophiques à tous les niveaux sans exception. L’Etat qui était le seul recours pour que certains puissent sortir la tête de l’eau a joué le rôle d’accélérateur et d’amplificateur de tous les maux subis par les entreprises privées. La presse Privée à qui il avait été promis 800 000 000 (huit cent millions) FCFA n’a à ce jour pas reçu un copeck ne serait-ce que pour l’accompagnement plus que nécessaire qu’a nécessité la communication pour la Covid 19.

Les foyers se meurent car ayant vu leurs revenus diminués voir supprimés. À cette crise s’est bien évidemment ajoutée la crise socio politique qui est venue tout ravager. Ces fonds notamment le Fonds concours covid 19 peuvent aider à diminuer les charges et peines des citoyens.

Le constat est alarmant, contrairement au Mali, nos voisins Ivoiriens et Sénégalais ont pris cette crise à bras le corps. En effet au Sénégal, c’est un fonds de 1000 Milliards qui a été mis en place pour aider les populations à lutter contre cette pandémie. Ce fonds dénommé « FORCE COVID 19 » a servi à soutenir, les entreprises (tous secteurs confondus), les ménages et la diaspora ; des numéros ont même été mis en place pour que chaque catégorie puisse souscrire à ces offres. En Côte d’Ivoire c’est un fonds de 20 milliards FCFA qui a été mis à disposition pour aider les populations à travers la distribution de vivres et de non vivres, et environ 200 milliards de FCFA afin de maintenir l’activité économique des entreprises touchées par la crise liée au Coronavirus. Selon nos enquêtes les populations et entreprises ont majoritairement bénéficiés de ces fonds qui leurs sont alloués.

Mais alors où sont passés les milliards destinés au contribuable et aux entreprises maliennes ? Allons-nous encore une fois assister à des détournements flagrants de ce qui revient au peuple ? Toujours en est-il qu’il faudrait se hâter de donner des explications adéquates quant au devenir de tous ces milliards en espérant que le nouveau ministre de l’économie et des finances mette au clair cette histoire.

DEMBA KONTE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *