A LA UNEANALYSESPOLITIQUE

FORMATION DU GOUVERNEMENT DE LARGE OUVERTURE

La nouvelle pomme de discorde au sein des partis politiques

A peine nommé, le gouvernement de large ouverture et de mission désormais inclusif crée déjà des mésententes. Exclusion par-ci, démission par-là, sont les scènes auxquelles l’on assiste depuis trois (3) jours qu’est mis en place le nouveau gouvernement. Après ADP-Maliba et le PDES, à qui le tour ?

Juste après la publication du nouveau gouvernement dans lequel figure Amadou Thiam, président à l’époque de l’ADP-Maliba, le parti a réagi immédiatement par un communiqué pour faire une clarification. « L’Honorable Amadou Thiam ne représente pas l’ADP Maliba », précise le parti dans un communiqué. Selon ce parti, il n’a aucun représentant dans le nouveau gouvernement.« L’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba) prend acte de la nomination des membres du gouvernement du Premier Ministre Dr Boubou Cissé. Le parti porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que sa position est restée inchangée », peut-on lire dans le communiqué publié le 5mai 2019. A en croire le même communiqué, l’ADP-Maliba n’a jamais été consultée dans le cadre de la formation de ce gouvernement et n’a non plus signé l’accord politique.

L’annonce de l’entrée au gouvernement d’un ancien membre de notre parti ne doit prêter à aucune confusion, indique le communiqué signé par Aliou Diallo, Président d’honneur. Avant d’ajouter que (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 08 MAI 2019

PAR KADOASSO I.

Share:

Leave a reply