lun. Mar 8th, 2021

FRONT SOCIAL EN ÉBULLITION

POUR PROTESTER CONTRE LA VENTE DES ESPACES DES MARCHES PUBLICS TOUS LES COMMERCES DU MALI APPELÉS A FERMER  LE 17  FEVRIER  PROCHAIN

Le collectif des marchés de Bamako et d’autres acteurs du monde des affaires étaient  en Assemblée générale   samedi dernier  à Bamako.   Au cours de cette rencontre, l’appel a été lancé à tous les commerçants du Mali  de fermer les commerces  le 17  février  prochain pour protester contre la vente des espaces des marchés publics. Soutenus par les transporteurs routiers, les taxis, sotrama, et camions de transports seront également en arrêt de travail. Ici, c’est la protestation contre le  paiement de la redevance péage par  passage qui a été avancée.

  C’est une « ville morte » que  les commerçants, grossistes comme détaillants envisagent pour ce mercredi.  Selon les conférenciers du jour, « il est inadmissible que les marchés soient vendus à des  individus pour qu’ils y construisent des  immeubles et en faire de l’héritage pour leurs enfants ».

  A en croire le porte-parole des  commerçants à cette rencontre,  ‘’ nous demandons à tous les commerçant de fermer les boutiques le mercredi   17  février. Nous allons fermer les boutiques pour la simple raison que  nous sommes laissés pour compte dans ce pays. Nous ne sommes pas contre le  régime, ni contre quelqu’un. Mais nous sommes contre la vente de nos marchés aux milliardaires’’.  

 Les commerçants ont indiqué que des individus  font des titres  fonciers sur les espaces   destinés   à (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 15 FÉVRIER 2021

Mahamane TOURÉ – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *