A LA UNEPOLITIQUETOUS LES ARTICLES

FRONT SOCIAL EN EBULLITION

LA CNSC DEMANDE AU PRÉSIDENT IBK DE “CREER LES CONDITIONS D’UN CLIMAT PARTICIPATIF APAISÉ“

Le Conseil National de la Société Civile a tenu un point de presse hier au cours duquel le conseil a interpellé les plus hautes autorités du pays sur le retard de la mise en œuvre des recommandations du Dialogue National Inclusif (DNI) mais aussi des remous liés aux dernières élections législatives et la crise économique qui frappe les populations.

Dans une déclaration liminaire lue par le président du CNSC (conseil national de la société civile), Boureima Allaye Touré, hier, lundi 1er juin 2020 l’organisation de la société civile du Mali a fait savoir que le « ralentissement dans la mise en œuvre des résolutions et recommandations issues  du Dialogue National Inclusif, les élections législatives qui ont connues une situation  de   contestations violentes contre certaines décisions de la justice constitutionnelle », a entrainé malheureusement une mise en cause des « principes de légalité dans un état de démocratique ».

A cette situation, s’est ajoutée la pandémie de coronavirus qui a entrainé des « contraintes sociales et économique particulièrement difficiles » pour les populations.

La critique violente contre certaines pratiques de mauvaise gouvernance et de gestion dans plusieurs domaines a entrainé aujourd’hui un climat de « défiance entre les pouvoirs publics et certains groupes sociaux ».

Pour ne pas rester de marbre face (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 02 JUIN 2020

KADOASSO.I

Share:

Leave a reply