A LA UNEACTUALITÉEN BREFFAITS DIVERSTOUS LES ARTICLESURGENT

FRONTIÈRE MALI COTE D’IVOIRE : LES DOUANES MALIENNES SAISISSENT 27 KILOGRAMMES D’OR SUR DEUX PASSAGERS

  Les douaniers ont découvert cette quantité d’or dans des chaussettes en soie lors d’une fouille à bord d’un car voyageur en provenance de la Côte d’Ivoire    le dimanche  5 janvier dernier. L’information a été rendue publique par les gabelous après  avoir mis la lumière sur cette affaire de trafic illicite d’or.

Après trois saisies d’or sur l’axe ivoirien dont deux au seul bureau secondaire de Zégoua, deux autres opérations viennent d’être réalisées à la frontière ivoirienne. La première porte sur 17 kgs et la seconde sur 10 kgs, soit 27 Kgs d’or pur au cours de la même soirée. Des  informations de sources douanières, il nous  revient que  le bus est arrivé ce  jour  à 02 heures du matin dans la cour du bureau secondaire de Zégoua. Comme à l’accoutumé, les agents des douanes eurent l’ordre de passer en revue le car voyageur qui a démarré son voyage à Abidjan passant par Bouaké avant de traverser la frontière pour aller jusqu’à Bamako. En tenue correcte, les agents des douanes ont respecté les usages en interrogeant expressément le conducteur du car voyageur sur la nature des marchandises qu’il transporte. Celui-ci a déclaré qu’il ne transporte rien d’illégal et ses passagers sont respectueux de la règlementation douanière.

Cette matinée-là, les agents des douanes ont eu du flair. Un passager du car était manifestement perturbé par la présence des douaniers. Troublé, il montre des signes de panique.  Quelques sueurs coulèrent sur ses joues...

Cette déclaration du chauffeur n’a pas convaincu les gabelous qui savent d’expérience que les cars de transport en commun sont très souvent empruntés par des individus mal intentionnés, trompant la vigilance des services de contrôle. Cette matinée-là, les agents des douanes ont eu du flair. Un passager du car était manifestement perturbé par la présence des douaniers. Troublé, il montre des signes de panique.  Quelques sueurs coulèrent sur ses joues. Ces signes finissent de convaincre les agents expérimentés qu’il cache une marchandise qu’il oublia volontairement de déclarer au bureau des douanes. Pour en avoir le cœur net, un agent s’en approcha et lui a demandé discrètement de lui suivre dans la salle de garde pour affaire lui concernant. C’était en réalité pour lui tirer le ver du nez. Mais la cuisine n’a pas duré longtemps. Aux premiers échanges le voyageur craque et passe à table. Le Chef du bureau des douanes ordonna à ses agents de passer à la fouille corporelle à la recherche de la marchandise qu’il dit transporter.

En tâtant au niveau de la hanche, l’agent des douanes découvre des objets durs et compacts. Deux ceintures tiennent des chaussettes en soie cousues pour la circonstance. A l’intérieur de chaque colis se trouvent des lingots d’or soigneusement emballés de 17, 3 kgs.  Dans le même bus, un autre passager tremble de peur. Il ballade son regard inquiet dans tous les sens. A la fouille, il a été découvert sous ses habits amples des colis totalisant 10, 4 kgs d’or. Tous les deux délinquants sont de nationalité ivoirienne, étant nés à Bouaké.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 14 JANVIER 2020

  Mahamane TOURE

Share:

Leave a reply