Aller à la barre d’outils
ven. Déc 4th, 2020

FUNÉRAILLES DU PRÉSIDENT AMADOU TOUMANI TOURÉ

LES DESSOUS DE LA BROUILLE ENTRE LES AUTORITÉS DE LA TRANSITION ET LA FAMILLE DU DÉFUNT

La douloureuse épreuve que vit le Mali est loin d’avoir révélé ses secrets. Après avoir évoqué le refus autours du cortège funéraire, plusieurs faits ont créé une scission entre la Transition et les proches de feu Amadou Toumani Touré (ATT). Voilà donc les coulisses de l’organisation mitigée des funérailles par les autorités actuelles !

Tout d’abord, il faut admettre que la junte s’est attelée à l’organisation des funérailles. Aussi, tout se décidait à Kati nuitamment avec un Assimi Goïta en tant que maître d’orchestre. Nos sources affirment que le Président de la Transition, Bah N’Daw, n’a pas été mis de côté dans cet exercice délicat.

Ce sera d’ailleurs durant sa tournée sous-régionale que Bah N’Daw enverra l’avion présidentiel chercher le corps du Général Amadou Toumani Touré (ATT). Une contrainte qui s’imposa à lui alors que le rapatriement de la dépouille étant en passe de se faire par… un vol commercial. Une ironie quand on sait la polémique provoquée par le même avion avec l’avènement de l’ancien Président, Ibrahim Boubacar Kéita au pouvoir qui sera d’ailleurs le grand absent des funérailles nationales.

Selon les contacts que le Président ATT avait eu avec ses proches avant son décès, il allait bien. Tout semble indiquer que ce seraient des palpitations qui ont provoqué le décès brutal de «l’ami des enfants».

Conséquence du (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU JEUDI 19 NOVEMBRE 2020

Par BAMOÏSA – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *