ANALYSESDEVELOPPEMENTECONOMIESANTÉ

GÂCHIS DANS L’ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE BAMAKO

La Capitale Malienne est sale. Aussi pour changer la donne, la Mairie du District a signé un contrat avec la société Marocaine, Ozone. Cependant, les résultats escomptés n’ont pas du tout été atteints. Le seul bienfait de ce projet qui a une enveloppe de 9 milliards de FCFA par an n’aura été que de jeter de l’argent par la fenêtre. Aujourd’hui, OZONE Mali a 20 milliards de FCFA de facture impayée alors que sa présence ne se fait même pas sentir.

Annoncée en grande pompe, l’éléphant n’est venu finalement qu’avec un pied cassé. Ozone Mali n’a jamais été à l’abri des critiques depuis sa venue dans notre pays. Il faut noter que plusieurs GIE trouvaient d’ailleurs absurdes de donner 9 milliards à une société étrangère alors que des Maliens pouvaient s’organiser pour le faire. Cependant, l’initiative concerne l’ensemble des Communes de Bamako. En effet, la ville en pleine expansion connait un véritable problème d’insalubrité ; la gestion des ordures, l’évacuation des déchets solides, la question de la pollution des eaux restent de véritables enjeux pour les autorités communales. L’objectif est donc de créer un meilleur cadre de vie pour les populations. Au fil des ans, Ozone commençait à être fébrile, ses travailleurs menaçaient d’aller en grève à cause des factures non payées par l’Etat, d’1 milliard on se retrouve aujourd’hui à 20 milliards de FCFA. C’est donc l’excuse d’ozone face aux critiques.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 04 JUILLET 2019

Par MAHAMANE TOURE

Share:

Leave a reply