A LA UNERELIGION

GUERRE DE TRANCHÉES AU HAUT CONSEIL ISLAMIQUE DU MALI

Pour « sauver » le Mali, Dicko choisit la rue tandis que son vice-président Haïdara opte pour la mosquée

Pour une des rares fois dans  notre pays, les leaders religieux vont en rangs dispersés  pour une même cause. En effet,  si le chef des musulmans du Mali, l’imam Mahmoud DICKO, envisage une marche pacifique pour protester contre les atrocités   enregistrées ces derniers  jours  au  Mali, son vice-président chérif  Ousmane Madani HAIDARA ne répondra pas présent. Il  a opté pour sa part à la tenue d’une journée de prière qui se tiendra  le même  jour que la  marche, notamment le vendredi 05  avril prochain.  

Face à la crise sécuritaire qui a été marquée par  le décès d’au moins 200 personnes  en moins d’un mois,  le Haut Conseil Islamique du Mali conduit par l’Imam Mahamoud DICKO a  convoqué une marche pour le vendredi 5 avril prochain. Il s’agira selon ses dires, de marcher pour protester contre les  tueries et pour l’apaisement de la situation. La presque majorité des partis de l’opposition ont décidé de se joindre à cette marche. De l’autre côté (…)

ARTICLE ENTIER DISPONIBLE DANS LA PARUTION DU 03 AVRIL 2019

PAR MAHAMANE TOURE

Share:

Leave a reply