Aller à la barre d’outils
jeu. Sep 24th, 2020

HONORABLE MOUSSA MARA, À PROPOS DES ÉVÉNEMENTS DES 10, 11 ET 12 JUILLET 2020

« Les dégâts causés à l’Assemblée Nationale ne sont rien comparés au vol quotidien de certains leaders sur le dos de l’État »

Le célèbre député de la Commune IV, Moussa Mara s’exprime sur la fronde du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) aux prises avec le régime d’Ibrahim Boubacar Kéita. Moussa Mara soutient les Bons Offices visant une sortie de crise et ouvre la porte à une collaboration avec l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba).

Fustigeant les actes de vandalisme au Parlement, l’ancien Premier ministre, Moussa Mara a fait une mise au point : le Parti YÈLÈMA n’est pas membre du M5-RFP.

NOUVEL HORIZON :

Quelle est votre lecture de la crise institutionnelle du M5-RFP avec le régime IBK ?

MOUSSA MARA :

Il y a une crise socio politique au Mali qui met aux prises le Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) et le régime. Elle est en cours, il n’y a donc pas lieu de vouloir en faire un bilan. Soyons concentrés sur le soutien de toutes les initiatives permettant d’en sortir avec une solution durable. C’est le souhait de notre Parti YÈLÈMA qui est de l’opposition.

Au passage, je tiens à préciser que nous ne sommes pas membres du M5.

NOUVEL HORIZON :

 À la veille de la marche du vendredi 10 juillet dernier, vous disiez au Chef d’État qu’il assumera les conséquences des désagréments. Croyez-vous qu’il doit rendre le tablier vu que la responsabilité de la FORSAT est établie ?

MOUSSA MARA :

Il faut que des enquêtes indépendantes et crédibles soient rapidement engagées. Des sanctions doivent tomber pour tous ceux qui ont joué un rôle dans cette tragédie, soit en étant auteur des tirs soit en permettant aux tirs d’avoir lieu (donneur d’ordre et autres responsables). Mais le pouvoir est au moins moralement responsable de ce qui s’est passé.

NOUVEL HORIZON :

Après la démolition de l’Assemblée Nationale par les manifestants lors de la dernière sortie populaire du M5, doit-on prendre en compte la revendication portant sur la dissolution ?

MOUSSA MARA :

(…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 23 JUILLET 2020

PROPOS RECUEILLIS PAR BAMOÏSA – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *