Aller à la barre d’outils
mer. Août 5th, 2020

IBK AU SUJET DU MASSACRE D’OGOSSAGOU ET DE SOBANE-DA

«Des commanditaires de ces crimes sont à Bamako»

Le président de la République s’est prononcé au sujet des massacres qui ont lieu AU centre du pays notamment à Ogossagou pour une seconde fois en un an et celui de Sobane Da. «Les auteurs ne sont pas loin, ils sont à Bamako» et promet de les poursuivre en justice.

Ce n’est peut-être pas le lieu le mieux indiqué pour le genre de déclaration, mais il en faut quand on a en plein à la gorge. Et c’est bien en face de la jeunesse que le Président tenait ces propos. En effet, le Président Ibrahim Boubacar Kéita tenait ces propos en marge de l’audience qu’il a accordée au bureau du Conseil national de la jeunesse, le mardi dernier. Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a condamné avec la dernière véhémence la récente attaque du village d’Ogossagou, qui avait été visé l’année dernière par une chevauchée meurtrière des groupes armés terroristes ayant fait plus de cent soixnate (160) morts, selon de nombreuses sources.

«Le crime perpétré à Ogossagou une seconde fois doit être rejeté et condamné sans réserve… Tous les auteurs de ces crimes sur Ogossagou, Koulongo, Sobane-Da et d’ailleurs seront recherchés et traduits Inch Allah devant les juridictions maliennes. Et ça a commencé, le Pôle antiterroriste est à l’œuvre, notre justice travaille d’arrachepied. Il faut que le droit soit dit. Ni vengeance ni état d’âme. Dura lex sed lex», a soutenu le Président de la République, tout en qualifiant ces nouveaux massacres d’inqualifiables.

Il a aussi ajouté que tous ceux qui sont impliqués dans ces crimes à savoir les auteurs et les commanditaires ne seront épargnés. «Des commanditaires de ces crimes sont à Bamako. Ils tirent les ficelles. Ils se croient à l’abri. Ils ne seront pas épargnés par la justice Inch Allah», a promis le Président sur un ton menaçant. Face à une telle déclaration dont le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, n’a pas l’habitude, peut-on imaginer qu’une piste des auteurs et co est détenues par les services compétents de la République ?

RETROUVEZ TOUS LES JOURS L’ACTUALITÉ NATIONAL ET INTERNATIONAL DANS VOTRE JOURNAL NOUVEL HORIZON

KADOASSO I.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *