A LA UNEDÉFENSE & SÉCURITÉJUSTICETOUS LES ARTICLES

IMITATION DE SIGNATURE DU MINISTRE DE LA DEFENSE AUTOUR DU MARCHÉ DE 700 MILLIONS DE FCFA

LE COLONEL DFM ABDOULAYE TRAORE N’EST-IL PAS SUR LE POINT DE SE TIRER D’AFFAIRE ?

Ces derniers temps, c’est l’affaire d’imitation de signature du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Général Ibrahim Dahirou Dembélé qui est sur toutes les lèvres dans notre pays. Le cerveau de cette malversation financière, Cheickna Sylla, est à la Prison Centrale depuis le 1er  mai 2020 pour « FAUX ET USAGE DE FAUX ».

Au ‘‘gnouf’’ depuis cette date, M. Sylla tente de sauver sa peau à travers des mensonges sur le paisible Colonel DFM de la Défense, Abdoulaye Traoré. Faut-il le rappeler, courant 2019,  l’opérateur économique de son état, Cheickna Sylla, bénéficie légalement de 2 marchés d’un montant global de 1,5 milliards pour la fourniture de Véhicules et de Pièces de Rechanges pour le compte du Ministère de la Défense des Anciens Combattants. Ces marchés ont été donnés à M. Sylla suite à la négociation directe avec le Département de la Défense pour un délai d’exécution de 120 jours. Le représentant de ‘‘Group Motors Leader Africa’’ au Mali ne parvient guère à exécuter les deux marchés. En ce qui concerne la fourniture des véhicules de type VLRA, il procède à la livraison, sans documents administratifs de véhicules, particulièrement la Carte Grise, ce qui est inconcevable. Situation qui créa le désaccord total entre la Direction Administrative et Financière du Ministère de la Défense avec le Représentant d ‘‘Group Motors Leader Africa’’, Cheikna Sylla. Cet acte a permis de mettre en lumière le manque de sincérité du fournisseur en question.  Comme dirait l’autre, « il n’est pas un bon père de famille ».

M. Sylla pense que tous les moyens sont bons pour avoir de l’argent, même les plus mauvais et malhonnêtes. Malheureusement pour lui, le Colonel DFM Abdoulaye Traoré ne s’est pas pris au jeu. Agent assermenté, le Colonel Traoré a un sens élevé pour la gestion du bien public avec intégrité. C’est pourquoi, sans détour, le DFM du Ministère de la Défense a vu en cet homme un arnaqueur et un escroc à qui il ne faudrait plus faire confiance. Ainsi, M. Sylla remua ciel et terre pour décaisser les fonds, ce a quoi le Colonel DFM Abdoulaye Traoré opposa son niet catégorique « Pas avant l’acquisition des documents des véhicules » exige-t-il.

Cet acte n’est autre que du banditisme pur et dure qui porte atteinte à la bonne gouvernance dans notre pays. Tous les opérateurs de ce genre ont leur place à la prison. Selon des sources, sachant bien désespérément qu’il ne pourra plus décaisser aucun centime de ses contrats de fourniture de véhicules et de pièces de rechanges, Cheickna Sylla se lance dans un exercice fatal d’imitation de signature du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Général Dahirou Dembélé. Il nous revient que pour parvenir à ses fins, le Représentant de GMLA au Mali s’octroie lui-même en février 2020, deux marchés couverts de Sceau des armées d’une valeur globale de plus de 700 Millions de FCFA. Il se présenta alors à la BCS pour lever les premiers fonds de contrats fictifs. Les agents de cette banque, doutant du montage des clauses desdits contrats, décident alors d’adresser un courrier de confirmation des marchés « auto-attribués » à Cheickna Sylla. Face à l’inacceptable, les juridictions compétentes ont été saisies afin d’éloigner ‘‘cette peste’’ des paisibles citoyens qui se soucient de la bonne gestion des maigres ressources du pays.

C’est ce qui fait qu’informés du montage grotesque de dossiers d’auto attribution de marchés des armées, à travers le courrier de demande de confirmation de la BCS, avec imitation de signature du ministre Dahirou, la Direction Administrative et Financière, en premier chef, le Colonel DFM Abdoulaye Traoré, saisit la justice afin que le Droit soit dit dans cette affaire. Le Pôle Economique et Financier dont le Procureur Mamadou Kassogué empêche les voleurs de la République de dormir, n’a pas hésité ouvrir à ouvrir une enquête sur l’affaire devant le juge d’instruction du 9ème  Cabinet  du Tribunal de Grande Instance de la Commune III, Mamoudou Fofana. Le magistrat spécialisé dans les dossiers du genre a interpellé l’opérateur économique Cheickna Sylla et lui a collé un Mandat de Dépôt le 1er mai 2020 pour « Faux et Usage de Faux ». Selon des indiscrétions, l’instruction continue toujours afin de traquer les possibles complices du commerçant.

« Tous les moyens, les plus calomniateurs et les plus diffamatoires sont bons pour sortir de la Prison. Mais pas avec le juge Mamoudou Fofana ». 

 Méditant sur son sort à la Maison centrale d’Arrêt de Bamako Coura, le Patron de ‘‘Group Motors Leader Africa’’, Cheickna Sylla, après avoir (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 08 JUIN 2020

  Tougouna A. TRAORE

Share:

Leave a reply