mer. Jan 27th, 2021

INÉDIT : LES CAMPS DE BARKHANE, DE LA MINUSMA ET DES FAMAS A GAO, KIDAL ET MENAKA VISES PAR DES TIRS D’OBUS, HIER

APRÈS AVOIR ENCAISSE DES RANÇONS, LE GSIM DE IYAD AG GHALY PASSE A L’ATTAQUE

Incroyable mais vrai, de façon simultanée, des camps de Barkhane, de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA)  et des Forces Armées Maliennes (FAMA) ont fait l’objet d’attaques  hier, lundi 30 novembre 2020,  à Ménaka, Gao et Kidal. Déjà le doigt accusateur est pointé sur le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) d’Iyad Ag Ghaly et le terroriste de grand chemin, Abou Obeida Youssef al-Annabi qui a récemment pris la tête d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) en remplacement d’Abdel Malek Droukdel.

Depuis la libération de Soumaïla Cissé, président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), de la française Sophie Pétronin et de deux Italiens    Nicola Chiacchio et Luigi Maccalli ayant conduit à la libération de 206 djihadistes et le payement d’une il était prévisible  que l’avenir s’assombrirait en matière de lutte contre le terrorisme dans le Sahel en général et au Mali en particulier. Après avoir encaissé la rançon de plusieurs millions d’euros et obtenu la libération de plusieurs des leurs « frères de guerre »   , la joie, l’engagement et la détermination se lisaient sur le visage des jeunes djihadistes réunis autour de leur chef lors d’un festin . 

Il ressort des constats qu’au centre et au nord de notre pays où l’insécurité est plus que jamais grandissante, les autorités en charge de la Transition n’arrivent pas à « joindre les deux bouts ». Cela, malgré le soutien des partenaires. Chaque jour que Dieu fait, militaires et paisibles populations civiles en font les frais. Malgré la présence des milliers de forces étrangères de  Barkhane, de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) l’insécurité ne faiblit pas.

Ce qui est sûr et certain, il n’a pas changé de position. Le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) de Iyad (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MARDI 01 DÉCEMBRE 2020

Tougouna A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *