Aller à la barre d’outils
dim. Jan 17th, 2021

INSOLENCE A L’ENDROIT DE LA MAGISTRATURE

PETIT GUIMBA RECONDUIT EN PRISON ! 

Le jeune comédien retrouve (enfin) Bamako Coura. Sa dernière vidéo en sera la cause. Lui qui semble ne pas avoir retenu les leçons du passé bien qu’il voulait défendre Sidiki Diabaté. La fermeté de la justice est à saluer face aux vidéos déplacées où certains citoyens croient qu’ils ne peuvent pas être inquiétés. 

Dans la foulée du Maouloud 2020 , la prison centrale de Bamako a un locataire de prestige : Petit Guimba . Il fait son retour après Septembre 2016 où suite à une altercation avec Mr Hassan Hawil , il a craqué face aux injures et provocations. Par la suite il renversera un Libanais aux abords du supermarché PARADISE ( Bako Djikoroni) d’où la récupération du comédien par la foule aux alentours qui va le lyncher alors que, sa victime sera conduite à la clinique Pasteur. 

Cette fois , c’est via les réseaux sociaux qu’il s’est fait distinguer en s’adressant aux magistrats. Ami de Sidiki Diabaté , Petit Guimba a voulu défendre celui avec qui il loge en prison désormais. Sa vidéo avait pour but de lancer un cri de cœur, mais il tombera rapidement dans des diatribes accusatoires à dose de passion et arrogance. L’humoriste incriminera les autorités politiques et judiciaires en ces termes: « Les autorités maliennes vous m’avez déçu. je n’ai pas peur des juges, ni du procureur, ni de la prison car j’y suis déjà allé. Si Sidiki ne reçoit pas l’autorisation d’aller se faire soigner ce qu’il adviendra les autorités vont le comprendre... ».  

Fortement en colère, il enfoncera le clou en ajoutant que : « Sidiki est malade ! Faites-le sortir pour qu’il aille se soigner. Sinon … si nous apprenons qu’il n’a pas reçu de soins, soyez prêts à assumer les conséquences. Je suis prêt à mourir pour Sidiki». La goutte de trop que n’a pas appréciée la magistrature avec une garde à vue au service d’investigation judiciaire ( S. I. J) du camps 1. Le jeune artiste est finalement interpellé et placé sous mandat de dépôt pour « outrage à magistrat » et sera conduit à la prison centrale en procédure express au soir du mardi 3 novembre. 

Un gâchis à l’heure du Maouloud où il aurait été parmi les fidèles musulmans afin de contribuer à la paix et l’union recherchée. Si Petit Guimba rejoint son frère Sidiki Diabaté à la MCA, il n’en demeure pas moins qu’il n’a pas retenu les leçons du passé. Pour avoir été en prison , il se devait de retenir ses émotions. Aussi , il a suivi l’incarcération sans ménagement du prêcheur (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU VENDREDI 06 NOVEMBRE 2020

BAMOISA – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *