Aller à la barre d’outils
ven. Nov 27th, 2020

IYAD AG GHALY REGRETTERA-T-IL LA REVENDICATION DU BAIN DE SANG AU CENTRE ?

LES FORCES ARMÉES MALIENNES ET LA MINUSMA AUX TROUSSES DES TERRORISTES 

Les Forces Armées Maliennes (FAMA) et les partenaires de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) veulent en découdre avec les forces obscurantistes du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) d’Iyad Ag Ghaly. A cet effet, une opération d’envergure a été lancée dans la zone exondée.

Selon des sources militaires, en réaction à l’attaque barbare perpétrée par des terroristes contre la population et les Forces Armées Maliennes (FAMA) dans la région de Mopti entre le 12 et le 14 octobre, qui a occasionné la mort de 13 civils et 11 Forces Armées Maliennes (FAMA) et dans le souci de continuer à protéger les populations civiles et lutter contre le terrorisme, les FAMA et leurs partenaires  de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) ont initié des opérations d’envergure coordonnées dans le plateau dogon et le Séno. Ces sources révèlent que ces opérations s’inscrivent dans le sillage de l’opération coordonnée.

Il est important de retenir que l’attaque barbare perpétrée par des terroristes contre la population et les Forces Armées Maliennes (FAMA) dans la région de Mopti entre le 12 et le 14 octobre, qui a occasionné la mort de 13 civils et 11 Forces Armées Maliennes (FAMA) a été revendiquée par le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) d’Iyad Ag Ghaly qui est parvenu à faire libérer 206 djihadistes en échange du président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), Soumaïla Cissé, de l’humanitaire française, Sophie Pétronin et des deux Italiens Nicola Chiacchio et Pier Luigi Maccalli. 

Faut-il le rappeler,  le 15 octobre 2020  vers 13h30, un véhicule de la Force de la MINUSMA a heurté une mine ou un engin explosif, à environ 50 km de la ville de Kidal. L’explosion a entraîné la mort d’un Casque bleu. Un autre, grièvement blessé, a été évacué par la MINUSMA pour recevoir des soins médicaux appropriés. La MINUSMA a condamné fermement ces attaques qui frappent indistinctement le personnel des Nations unies, les forces maliennes, internationales, et surtout des civils innocents.

Au regard de (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU JEUDI 22 OCTOBRE 2020

Tougouna A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *