Le drapeau malien brûlé, hier mercredi 17 juillet, par des manifestants de la CMA à Kidal

Qu’on arrête de mentir au peuple !

Des individus favorables à la partition du Mali et à l’Indépendance du prétendu Azawad ont orchestré hier mercredi, 17 juillet 2019, une manifestation au cours de laquelle le drapeau malien a été sabré et le peuple malien insulté. Ce manque de respect à l’égard du peuple malien est un appel à la guerre qui ne dit pas son nom. D’ailleurs on ne doit pas se leurrer, la situation de Kidal ne se résoudra que par la guerre. Tôt ou tard, il faudra mener cette guerre pour le retour de toutes les composantes de l’Etat dans cette contrée. Que tous ceux qui déclarent que la mise en œuvre de l’accord avance arrêtent de mentir au peuple malien. La CMA ne renoncera jamais à son projet d’indépendance si ce n’est par la force. A noter que cette manifestation intervient aux lendemains de la destruction par des inconnus de la stèle du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) construite sur leur place d’indépendance.

Le Gouvernement du Mali doit sortir des discours et agir face aux injures grossières d’un groupuscule de personnes réuni au sein de la CMA, un mouvement qui jure de détruire le Mali.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 18 JUILLET 2019

PAR Mahamane TOURE

Share:

Leave a reply