Aller à la barre d’outils
sam. Jan 23rd, 2021

LA PCC DE CLÉMENT DEMBÉLÉ REVIENT DANS LA DANSE

À DÉFAUT DE LA PUBLICATION DES 200 FONCTIONNAIRES CORROMPUS, UNE PLAINTE CONTRE  BOUBOU CISSE  ANNONCÉE

La Plateforme contre la Corruption et le Chômage au Mali (PCC)  envisage de  déposer dans les prochains  jours une plainte contre l’ancien Premier ministre Dr boubou CISSÉ  et contre l’actuel  président de la Chambre de  Commerce  et d’Industries  du Mali(CCIM), M. Youssouf BATHILY .  Les raisons évoquées sont un ‘’détournement de fonds publics, abus de biens sociaux ‘’ d’une enveloppe de 15 milliards de FCFA destinés à la lutte contre le  Coronavirus.

 L’information a été donnée par  le   président de la   plateforme PCC  à travers un communiqué. La PCC  s’est  basée sur  certaines informations  publiées dans la presse pour  justifier le dépôt de  la plainte qui sera effectif dans les prochains jours. En plus de la plainte contre  l’ex premier ministre  et le Président de la CCIM,  la  plateforme PCC annonce le dépôt de deux autres plaintes.  Les raisons      de ces deux dernières plaintes ne  sont pas encore connues ni les personnes   ou  les structures     auxquelles  elles seront destinées.   À ce niveau, les pensées sont orientées sur la situation des 3800 opérateurs économiques  et fournisseurs qui accusent  également  l’ex premier ministre en charge des Finances d’être au blocage du  remboursement de leur dette.

C’est dire qu’après  un long  moment de lutte politique aux côtés du M5-RFP,  la  plateforme PCC  du Professeur Clément DEMBELE   retourne sur le terrain   qui l’a fait connaître du grand public malien. La PCC     réclame la paternité de  l’arrestation  de plusieurs    délinquants financiers qui sont  actuellement  en prison  à la Maison Centrale d’Arrêt  de  Bamako.  Aussi pour  ce grand retour, des interrogations demeurent quant à   l’accompagnement de Mamadou Sinsy Coulibaly   aux actions de la plateforme.  L’opérateur économique a été d’un grand apport dans les actions de lutte  contre la corruption menée  dans plusieurs régions du pays.  Cependant, le public attend  toujours  la publication  de la liste des 200 fonctionnaires dits, « les plus corrompus du Mali ». Une liste qui est attendue depuis plus d’une année  et dont la publication avait été promise par M. Mamadou Sinsy Coulibaly. La  lenteur  constatée dans  la publication (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU VENDREDI 11 DÉCEMBRE 2020

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *