Aller à la barre d’outils
jeu. Jan 21st, 2021

LA PLATEFORME ET LA CMA DÉCIDENT DE MUTUALISER LEURS EFFORTS EN FAVEUR DE LA PAIX

DOIT-ON CRIER VICTOIRE ?

La Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme des Mouvements du 14 juin vient de tenir des concertations à Annéfis pour la troisième fois dans le cadre du retour de la paix. Les deux (02) groupes ont décidé de mutualiser leurs efforts en vue de parvenir à une mise en œuvre efficiente de l’Accord d’Alger. Cependant d’Annéfis 1 à 3, les deux (02) groupes ne se sont jamais vu en ‘’bons amis’’.

À l’issue de ces assises qui ont duré 48 heures, les deux mouvements armés ont signé le 5 janvier dernier une convention dans laquelle, ils conviennent de la mise en place d’une coordination politique et militaire afin de créer une synergie inhérente à la capitalisation et la canalisation des efforts consentis.

Sur le plan politique, la CMA et la plateforme conviennent aussi de mettre en place une commission mixte de haut niveau pour la conduite, le suivi et la mise en œuvre des recommandations de ces rencontres. Les deux parties recommandent en effet de diligenter dans les plus brefs délais une rencontre de l’État-major conjoint pour l’élaboration et la mise en œuvre de son plan d’action mais aussi de collaborer avec les autorités maliennes pour la mise en place des collèges de Cadis au niveau de régions. L’établissement d’un plan d’action pour promouvoir la cohésion sociale et le vivre-ensemble fait également partie des recommandations de la rencontre qui évoqué plusieurs points.

Ainsi, en plus de décider de l’orientation et l’encadrement de leurs représentants respectifs au sein des structures de mise en œuvre de l’Accord, les deux (02) parties évoquent « l’harmonisation de la communication par la production des communiqués conjoints et le consensus entre les parties dans toutes les prises des décisions d’intérêts communs ». Autrement dit les deux mouvements ne veulent plus faire qu’un en adoptant une « vision commune à long terme pour le bien des populations. »

Sur le plan militaire aussi, la CMA et la plateforme ont décidé de la mise en place d’un Etat major conjoint avec commandement tournant.

Mahamane TOURÉ – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *