ACTUALITÉEN BREFTOUS LES ARTICLES

LE CSDM SE DIT FAVORABLE A LA DEMANDE DU PRÉSIDENT IBK DE NÉGOCIER AVEC KOUFFA ET IYAD

Suite à l’annonce du Président de la République, SE El Hadj Ibrahim Boubacar Kéita, au cours d’un entretien avec la chaine de télévision fran- çaise France 24, dans lequel il a annoncé de négocier avec les chefs islamistes Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali.

Pour l’aider à réaliser ce vœu, le président du Conseil Supérieur de la Dias- pora Malienne (CSDM), premier Secrétaire chargé de l’immigration et de la migration du Conseil National de la Société Civile Malienne (CNSC), M. Mohamed Chérif Haïdara, a décidé de lui apporter son soutien indéfectible sur la question à travers un point de presse. C’était hier mercredi 12 février 2020, dans la salle de conférence dudit conseil.

Au cours de la lecture du communiqué de presse, le président du Conseil National de la Diaspora Malienne (CNDM), Mohamed Chérif Haïdara, a affirmé que l’espoir est permis pour la pacification du Pays. Il a indiqué que la situation sécuritaire très préoccupante de notre pays a conduit SE Ibrahim Boubacar Kéita, Président de la République, à envisager de négocier avec des chefs islamistes dont Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali. Il a précisé qu’«en ma qualité de président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), je tiens à marquer mon accord total à cette décision et apporter mon soutien ferme au Président de la République pour cette sage décision adossée, entre autres, à la demande formulée par son peuple dans le cadre du Dialogue National Inclusif.

Le Président de la République ne pouvait rester indéfiniment sur des positionnements de principe, pendant que son peuple souffre le martyr et que les morts civils et militaires s’accumulent de tous bords y compris parmi les éléments des grandes nations au chevet de notre pays». Selon l’Organisation des Nations Unies (ONU), entre octobre et décembre 2019, l’armée malienne a perdu….

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 13 FÉVRIER 2020

Aïcha CISSÉ

Share:

Leave a reply