Aller à la barre d’outils
mer. Oct 21st, 2020

LE MALI CELEBRE AUJOURD’HUI LA JOURNÉE MONDIALE DE LAVAGE DES MAINS AU SAVON

LES POUVOIRS PUBLICS INVITES A REDOUBLER D’EFFORTS

Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale du Lavage des Mains au Savon, WaterAid Mali et ses partenaires organisent une série d’activités. C’est dans ce cadre qu’une conférence de presse a été organisée hier, mercredi 14 octobre 2020, à l’Hôtel Salam.

 La célébration de cette journée qui aura lieu aujourd’hui, jeudi 15 Octobre 2020, vise à mettre l’accent sur l’importance de la pratique du lavage des mains avec de l’eau et du savon pour la prévention des maladies. Elle intervient cette année dans un contexte particulier marqué par la pandémie du Covid 19. Le choix du thème « L’hygiène des mains pour Tous » s’inscrit dans le cadre de « l’initiative Hygiène des mains pour tous » lancée par l’OMS et l’UNICEF en Août 2020. Cette initiative vise à ce que des installations d’hygiène soient accessibles partout et pour tous pour que l’hygiène des mains soit adoptée de manière durable partout.

Le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), M. Sory Bouaré a mis l’accent sur la sensibilisation de la population. Pour lui, la prévention occupe une place de choix dans le programme de l’OMS. Il estime que la main constitue un maillon essentiel pour la transmission des maladies diarrhéiques, respiratoires et le Covid-19. C’est pourquoi, M. Bouaré a insisté sur l’hygiène des mains. Le représentant de l’OMS a fait savoir qu’ils sont fiers que le Mali ait fait des progrès en matière de lavage des mains au savon. Selon lui, ces progrès ne doivent pas cacher le gap à parcourir. Le représentant de l’UNICEF, M. Ismaël Maïga a touché du doigt la valeur ajoutée du lavage des mains au savon. Selon lui, le lavage des mains au savon permet de réduire les incidences des maladies diarrhéiques et endémiques. Il a rappelé les avantages de l’Assainissement Total Piloté par les Communautés.

Il ressort des explications du Directeur des Programmes de Plaidoyer de WaterAid-Mali, M. Alassane Maïga qu’à travers la célébration de la Journée Mondiale du lavage des Mains au Savon, il s’agit de voir ce qui a été fait et ce qui reste à faire. Selon lui, avant de parler d’hygiène, il faut parler d’accès à l’eau potable. En termes de défis, M. Maïga a insisté sur le manque d’équipements et d’installations ; les considérations sociales.  A ses dires, il faut travailler ensemble en vue de relever les différents défis. Cette occasion a été une opportunité pour le Directeur des Programmes de Plaidoyer de WaterAid-Mali de remercier les efforts du Gouvernement, des partenaires, des Organisations de la Société Civile.

Le président de la Coalition Nationale de la Campagne Internationale pour l’Eau Potable et l’Assainissement (CN-CIEPA/WASH), M. Dounantié Dao a fait savoir que la question d’accès à l’eau potable et à l’assainissement est une question sensible. Selon lui, au Mali 6 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable. Donc, les défis sont énormes. Le président de la CN-CIEPA/WASH a saisi cette opportunité pour inviter les pouvoirs publics à redoubler d’efforts. Il estime que le problème est qu’au préalable, les gens n’ont pas accès au préalable c’est-à-dire l’eau potable. M. Dao a invité le Gouvernement et les partenaires à consentir des efforts supplémentaires. Il a insisté sur le changement de comportement au sein des communautés.

Tougouna A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *