A LA UNEDÉFENSE & SÉCURITÉPOLITIQUE

LE RECADRAGE DE TIEBLE DRAME AU PRÉSIDENT DE LA CMA DEVANT LE CORPS DIPLOMATIQUE

«L’Accord d’Alger, c’est le respect de l’hymne national du Mali !»

L’hôtel Sheraton a servi de cadre pour la réception du gouvernement malien, au corps diplomatique au Mali et à la société civile malienne à l’occasion de la Journée de l’Afrique offert par le représentant de l’Union Africaine au Mali, Pierre Buyoya. A l’occasion, Tiébilé Dramé, ministre des affaires étrangères du Mali, représentant son collègue de l’intégration africaine, a été clair face à l’attitude jugée déplacée du président de la CMA, Sidi Brahim Ould  Sidati, présent à la cérémonie et qui ne voulait pas exécuter l’hymne national : «L’Accord d’Alger, c’est le respect du drapeau national ». 

L’incident serait inaperçu et inconnu du public si le ministre de l’Intégration africaine était peut-être lui-même présent à cette cérémonie. A quelque chose, malheur est bon, a-t-on coutume de dire. Le malheur du président de la CMA, Sidi Brahim Ould  Sidati, c’est d’avoir Tiébilé Dramé, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, comme représentant de son homologue de l’Intégration africaine. Le chef de la Diplomatie malienne comme à son habitude ne fait rien dans la dentelle. Il sait répondre et se calmer comme l’exige le bon sens. (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 27 MAI 2019

Share:

Leave a reply