ACTUALITÉANALYSESELECTIONS LÉGISLATIVES 2020TOUS LES ARTICLES

LÉGISLATIVES 2020 : ADAMA SANGARE DANS LA COURSE

Alors qu’on le sait en prison, le mythique Maire du District de Bamako, Adama Sangaré, est bien là. Du moins au niveau des affiches de son candidat dési-gné au niveau de la Commune III. Une impression de déjà vu comme, en 2013, où la case prison minait les débats et finira par jouer contre lui.

Le Secrétaire général de l’Alliance pour la Dé-mocratie au Mali-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADEMA-PASJ) en Commune III est très présent dans sa circonscription. Tout d’abord à la prison centrale (du même ressort géographique) où il est pensionnaire, depuis plus de quatre (04) mois, et durant la campagne électorale en cours.S’il a désigné le dénommé Mahamadou N’Diaye dit Doucouré pour le représen-ter à cette députation, où son ombre planait, son image est encore visible. À voir de près, on a l’impression que Adama Sangaré de l’ADEMA-PASJ est colistier du réel candidat.Sur plusieurs affiches de campagnes de l’ADEMA-PASJ dans cette partie de Bamako, Adama Sangaré est présent aux côtés du porte-étendard.

On peut le voir au niveau de l’échangeur du Babemba ou sur le monument de l’éléphant qui croule sous les affiches. Une façon d’inciter l’électorat à suivre le candidat de la ruche au nom du célèbre prisonnier de Bamako Coura. Force est d’avouer que ce jeu semble bien marcher.Au premier plan en Commune III, durant plus de vingt (20) ans, Adama Sangaré est la figure populaire des lieux. Exception faite de son camarade Abdel Kader Sidibé qui fut maire à la même époque de ladite commune. Ce der-nier désormais à la Convergence pour la Démocratie au Mali (CODEM) est candidat et croisera donc le fer avec l’Alliance pour la Démocratie au Mali-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADEMA-PASJ). Un choc des extrêmes dans une empoignade de quarante-quatre (44) candidatures pour l’unique siège de la Commune III.Le contexte reste ironique avec cette présence de Adama Sangaré.

En 2013, il était le candidat maison de la section qu’il préside. Moment où il venait de sortir des geôles de Koulikoro et qu’il était l’homme à abattre. Sa candidature était perçue comme une échappatoire aux noms de l’immunité parlementaire.L’adversité aura eu raison de lui, notamment le Rassemblement Pour le Mali (RPM) qui venait juste d’accéder au pouvoir. Pour cette fois, il a préféré ne pas être candidat même si son compère d’in-fortune Bakary Togola n’a pas hésité à se présenter pour Bougouni. On espère bien que cette présence d’Adama de l’Alliance pour la Démocratie au Mali-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADE-MA-PASJ) en Commune III au niveau des affiches portera chance à Mahamadou N’Diaye dit Doucouré.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 11 MARS 2020

BAMOÏSA

Share:

Leave a reply