Aller à la barre d’outils
mar. Août 11th, 2020

LES 31 DÉPUTÉS CONTESTÉS CROISENT LE FER AVEC LA CEDEAO

« NOUS PAS BOUGER » DISENT CERTAINS AU PRESIDENT IBK

Les « Fils » d’IBK sont invités à  faire valoir leur  volonté   à  soutenir IBK. Concrètement ils sont invités par le Sommet des Chefs d’État  à rendre leur démission    pour la reprise des élections législatives dans leur circonscription respectives.   Depuis cette annonce, la majorité parlementaire  concernée par cette décision est devenue vide.  Si la CODEM de l’ancien ministre  Housseyni AMION  GUINDO   a   opposé un niet catégorique, à la décision des chefs de l’Etat, les autres députés n’entendent même pas se prononcer  sur la question.

31  sièges sont concernés par cet appel à la  démission issu du sommet extraordinaire des Chefs d’État de la  CEDEAO sur la crise malienne. « La démission immédiate des 31 députés dont l’élection est contestée y compris le Président du Parlement. La Majorité Présidentielle devra mettre tout en œuvre pour obtenir cette démission qui ouvrira la voie à des élections partielles. En attendant ces élections partielles, le Parlement pourra fonctionner avec les 116 députés restants » .  C’est ce qui ressort de la décision des Chefs d’Etat de la CEDEAO. Si cette mesure se veut idéaliste  pour corriger les fautes incombées à la Cour Constitutionnelle,   c’est sans compter sur la  volonté des députés à ne pas lâcher prise.   Les députés théoriquement aptes à donner une (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 29 JUILLET 2020

 Par Mahamane TOURÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *