A LA UNEACTUALITÉÉDUCATIONGRÉVEL'INFO EN CONTINUTOUS LES ARTICLES

LES ENSEIGNANTS DANS LA RUE, HIER

Un appel à boycotter les élections législatives

Les syndicats de l’Éducation signataires du 15 octobre 2016 à savoir le SYPESCO , le SYNEB, le SYNEFCT, le SYNESEC, le SYLDEF, la FENAREC, le CISES, et le SNEC ont battu le pavé une fois de plus aux fins d’obtenir la satisfaction à leur doléance.

A noter que parmi tous les points ouverts aux discussions, les enseignants scandaient, hier jeudi 13 février, l’application de l’’article 39 de la loi n°2018- 007 du 16 janvier 2018 qui porte sur le Statut du personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale, signé entre le gouvernement, l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) et le Conseil Pational du Patronat du Mali (CNPM). Par ailleurs, des appels au boycott des prochaines élections législatives ont été entendus au cours de cette marche. Comme l’année dernière, l’école malienne se trouve paralysée cette année aussi par la fermeture des classes. En en effet , les enseignants sont en grève, depuis plusieurs semaines; et n’entendent pas intégrer les classes sans la satisfaction de leurs revendications.

De marches en marches en passant pas des meetings et des rencontres avec les médias, les syndicats continuent de dénoncer selon, eux, ’’un manque de volonté du Gouvernement d’appliquer la loi’’. À titre de rappel, aux premières heures de la grève, les enseignants et le Gouvernement discutaient autour de neuf (09) points de revendication sur lesquels, quatre (04) ont été exécutés à savoir les points 1, 3, 5 et 8. Trois (03) points de revendications ne le sont pas. Il s’agit des revendications 2, 4 et 9 tandis que, les points 7 et 10 sont en cours d‘exécution. De l’avis des enseignants ‘’la majoration de l’indemnité de résidence prévue sur deux (02) ans, en 2020 et 2021, n’est pas encore effective car le décret qui devrait matérialiser cette majoration n’est pas pris en Conseil des ministres’’.

C’est fort de ce constat que les syndicats luttent pour l’application de l’article 39 qui stipule que: «Toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du Statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de I’Éducation préscolaire et Spéciale». Pour les syndicats des enseignants, il n’ y aura pas de classe sans l’application effective, de l’article 39 de la loi portant…

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 14 FÉVRIER 2020

Mahamane TOURÉ

Share:

Leave a reply