Aller à la barre d’outils
sam. Sep 26th, 2020

LES VÉRITÉS DE L’AMBASSADEUR DES ÉTATS UNIS D’AMERIQUE, DENNIS B. HANKINS

‘‘On ne peut pas forcer le départ d’un Président démocratiquement élu’’

L’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Mali a apporté un regard sur la crise socio-politique actuelle que traverse le pays. Le diplomate américain n’est pas d’avis sur la demande du départ d’IBK par une frange   de la population. Il l’a fait savoir le 23 juin 2020 au sortir d’une audience avec le président de l’Assemblée Nationale.

Le diplomate Dennis B. Hankins a été reçu en audience le mardi par le Président de l’Assemblée Nationale. Les échanges ont porté sur les solutions de sortie de la crise engendrée par les protestations populaires en cours au Mali. Des manifestations organisées par le Mouvement du 5 juin-rassemblement des forces Patriotiques (M5RFP) dont l’unique revendication actuelle est

« la démission du Président de la République et de son régime ».

A l’issue de la rencontre avec Moussa Timbiné, l’Ambassadeur des Etats-Unis a précisé clairement la position de son pays sur cette « exigence » du M5RFP.

« Pour nous les Etats Unis, la ligne verte est qu’il faut accepter la démocratie. On ne peut pas forcer le départ d’un Président démocratiquement élu. On ne peut pas forcer le changement de système de gouvernement », a indiqué Dennis B. Hankins au micro de l’ORTM.

L’Ambassadeur préconise néanmoins un « vrai dialogue » entre les acteurs et réaffirme la disponibilité des USA pour accompagner cette initiative. Pour rappel, le 19 juin dernier, jour de la deuxième manifestation après le 5 juin, les manifestants ont encore scandé la démission du Président de la République. Et depuis sa sortie annonçant la fin de la crise scolaire, les Maliens attendent que le Président de la République dissolve les deux institutions détonatrices de la crise, même si d’autres facteurs sont lointains. Il s’agit de la dissolution de la Cour Constitutionnelle et de l’Assemblée Nationale. Déjà au niveau de la Cour Constitutionnelle on note la démission de 4 juges. Des chefs (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 25 JUIN 2020

KADOASSO.I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *