A LA UNELUTTE CONTRE LE TERRORISMESOUMAILA CISSETOUS LES ARTICLES

MAITRE DEMBA TRAORE AU SUJET DE L’ENLEVEMENT DE SOUMAÏLA CISSÉ SUR RFI

« Enlever le chef de file de l’opposition pendant 80 jours sans revendication, renforce les inquiétudes »

Enlevé le 25 mars dans le cercle de Niafunké, dans la région de Tombouctou il y a pratiquement trois mois environ, le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, n’est toujours pas libéré. Dans le débat, Archives d’Afrique de ce week-end, d’éminentes personnalités se sont prononcées au sujet des négociations pour sa libération.  Mais beaucoup d’ombre entoure cet enlèvement : l’identité des ravisseurs, la non revendication et le lieu de sa détention sont entre autres points du débat.

Incompréhension totale à ce jour sur l’enlèvement du Président de l’URD (Union pour la République et la Démocratie), principal parti de l’opposition. Même la cellule de crise pour la libération de l’honorable Soumaïla Cissé ne connait ni les ravisseurs ni l’endroit où il se trouve actuellement. Ousmane Issoufi Maïga, ancien Premier ministre malien et chef de la cellule de crise chargée de négocier la libération de Soumaïla Cissé :

 « Aujourd’hui nous ne connaissons pas les auteurs, nous sommes à la recherche de ces ravisseurs, à la recherche de ceux qui souhaitent nous dire pourquoi ils l’ont enlevé, et nous sommes résolument engagés. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place une cellule de crise en vue de la libération de l’honorable Soumaïla Cissé ».

L’ancien Premier Ministre a aussi annoncé que depuis l’arrestation du Président de l’URD, plusieurs contacts avec plusieurs émissaires et plusieurs supposés ravisseurs ont été pris. Et de rassurer queles informations qui leur parviennent en ce moment prouvent que Soumaila Cissé est bien traité, et

« nous sommes à la recherche de lien pour pouvoir asseoir une négociation définitive ». Selon lui, l’espoir est permis. « Nous osons croire que très bientôt Soumaïla Cissé sera avec nous » a-t-il fait savoir.

Au sujet du Maire de Koumaïra, Amadou Kolissi, il a expliqué que ce dernier dans sa tentative de faire libérer Soumaïla Cissé s’est fait enlever et sera libéré environ un mois après. À sa libération, dit-il, il ne sait où est-ce que se trouve Soumaïla Cissé. Il n’a pas pu avoir des contacts.

« Nous ne voulons pas rentrer dans les détails pour des questions de sécurité car nous voulons ramener Soumaïla saint et sauf », confie Ousmane Issoufi Maïga qui rassure que les contacts établis çà et là avec différentes personnalités donnent espoir que nous qu’ils sont sur la bonne voie. Pour sa part,   (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 16 JUIN 2020

KADOASSO.I         

Share:

Leave a reply