ven. Mar 5th, 2021

VOICI L’IDENTITÉ DU REMPLAÇANT DE MAHAMAT SALEH ANNADIF

Arrivé en décembre 2015, Mahamat Saleh Annadif  est en fin de mission. S’il est pressenti à un échelon supérieur, le Mauritanien EL Ghassim Wade tient la corde pour prendre les commandes de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA).

Au cœur de plusieurs pages du Mali post-crise, Mahamat Saleh Annadif se prépare à aller vers une nouvelle étape.  Le Tchadien doit quitter son poste, en avril prochain, pour diriger le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWAS) basé à Dakar. Cette entité couvre aussi le Sahel, lui qui n’est nullement étranger aux questions du G5 Sahel.

Son remplaçant était censé arriver à Bamako depuis plus d’une année. Ce serait l’Administration Trump  qui bloquait le dossier de la nomination du diplomate mauritanien. Il nous revient que M. El-Ghassim Wane avait deux (02) challengers pour la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA): l’ancien Médiateur de l’Union Africaine (UA) pour le Soudan, Mohamed El Hacen Ould Lebatt, également mauritanien, et Bintou Kéita (Guinée Conakry), qui sera finalement « bombardée » aux commandes de la Mission de l’Organisation des Nations Unies en République Démocratique du Congo (MONUSCO).

M. El Ghassim Wane fut un proche collaborateur du gabonais  Jean Ping au sein de la Commission de l’Union Africaine (UA) et il évoluera au sein des Nations unies.

En décembre 2015, Ban Ki-moon l’avait nommé au poste de Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix    jusqu’en 2017. Il a ensuite servi (jusqu’en 2019) Moussa Faki Mahamat à l’Union Africaine  où il était précédemment Directeur du Département Paix et Sécurité de la Commission de l’UA.

En 2020, M. Wane était annoncé pour diriger la Coalition pour le Sahel, mais il fut préféré à Djimet Adoum du Tchad. Son arrivée à la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) sera donc une revanche avec le pays de Idris Deby Itno dont le leadership pèse fort au niveau continental. On attend donc l’officialisation de la décision pour se situer sur le prochain patron des Nations Unies au pays du ‘‘Diatiguiya’’ ou « Bienvenue ».

BAMOÏSA – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *