Aller à la barre d’outils
mer. Oct 21st, 2020

NOMBREUSES VISITES DES NOUVEAUX MINISTRES

LE TEMPS IMPARTI SERA-T-IL SUFFISANT POUR RELEVER LES DÉFIS ?

Le nouveau Gouvernement de la Transition   a été mis en place, depuis quelques semaines. Des lors, nous assistons à de nombreuses visites et prises de contact des nouveaux ministres   pendant que les attentes sont innombrables. Au regard de ces visites, le temps imparti sera-t-il suffisant pour le nouveau Gouvernement à relever les défis de notre pays ?

Déjà, faut-il le rappeler depuis quelques semaines, le Président de la Transition, son vice-président en passant par son premier ministre et tous les membres du gouvernement ont été mis en place pour diriger la Transition pour une durée de dix-huit (18) mois. Un temps spécialement imparti pour poser les jalons de notre pays et baliser le terrain pour le futur président. Mais ces visites persistantes effectuées par la nouvelle équipe de la Transition susceptible de redonner une vision à notre pays sont inquiétantes car l’hémorragie a déjà pris de l’ampleur et la grippe n’est pas prête pour s’arrêter et les attentes des Maliens semblent laissées pour compte. Le temps passe lentement mais sûrement et les défis d’hier continuent.

Aussi, il est important de rappeler que le Mali traverse de nombreuses crises dont la crise sécuritaire, éducative, sanitaire auxquelles s’ajoutent la crise politique et celle du centre qui a considérablement affecté les activités du pays, en provoquant ainsi le départ de l’ancien régime au profit de la Transition pour relever les défis. À cet effet, le Mali d’aujourd’hui n’a ni besoin des visites ou prises de contact ni de discours politiciens mais plutôt affronter les défis actuels que tous les Maliens savent. D’ailleurs si ces visites pouvaient résoudre les problèmes des Maliens, l’ancien régime aurait emporté la victoire.

Pourquoi tant de visites, de prises de contact entre les départements ministériels ? Nous exhortons et encourageons la nouvelle équipe gouvernementale à aller vers les défis d’hier pour le bonheur des Maliens car, aucun messie ne viendra sauver notre pays à notre place. S’ils ont accepté de porter le flambeau, ils devraient abandonner toutes autres choses et affronter les défis de notre pays.

Abdoul Karim SANOGO – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *